Servette est à Rapperswil, pour progresser vraiment avant les décisions du printemps

FootballBojan Dimic reste serein et patient. Il veut une réaction après le nul contre Wil.

L’entraîneur grenat doit persuader ses joueurs de l’importance des matchs à venir.

L’entraîneur grenat doit persuader ses joueurs de l’importance des matchs à venir. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le temps du terrain est devenu ce qu’il est: pour un Servette qui n’entretient plus d’espoirs sérieux, sauf un miracle encore plus improbable qu’en 2011, il s’agit de préparer la prochaine saison en Challenge League. La temporalité se distend vers cet avenir encore en suspension. C’est tout le travail de Bojan Dimic que de persuader tout son groupe de l’importance de ces dix dernières rencontres de l’exercice 2017-2018.

Les Grenat jouent évidemment moins pour le classement que pour une part de crédibilité. Celle des joueurs, celle de leur nouvel entraîneur intérimaire, celle d’un potentiel global qui doit se mesurer à l’aune de l’ambition de demain, la même que cette saison: une promotion.

Certains sont plus concernés que d’autres. On pense particulièrement aux Servettiens qui sont en fin de contrat, ou alors à ceux pour lesquels une option de prolongation est à discuter avec les dirigeants. Lesquels d’ailleurs? Il se murmure avec de plus en plus d’insistance qu’Alain Studer devrait quitter ses fonctions de directeur sportif pour d’autres, laissant la place à un successeur. Lequel aurait pour première mission de dénicher le futur entraîneur. Pour la «Neue Zürcher Zeitung», ce nouveau directeur sportif pourrait être Alémanique. Qu’en dit Constantin Georges, le directeur général du Servette FC? «C’est un article de journal, soupire-t-il au téléphone. Comme le vôtre. Je n’ai pas à commenter.» Bien. Et concernant les joueurs en fin de contrat? Des décisions sont-elles déjà prises pour ceux qui seront libres en juin?

«Je n’ai pas à faire part des contrats des joueurs, lance Georges. C’est vous qui affirmez que certains sont en fin de contrat.» En fait, c’est aussi le site officiel du Servette FC. Dernier exemple, Paolo De Ceglie. L’Italien a été présenté comme nouveau Servettien le 11 janvier sur le site des Grenat. Avec cette dernière phrase: «Le joueur et le club ont paraphé une entente portant jusqu’à la fin de la saison.» Il est donc libre en juin, sauf erreur du site officiel. Il en va de même pour Alphonse et Hasanovic. Fabry, Le Pogam et Vitkieviez seraient eux aussi libres, mais avec une option de prolongation. Pour Nathan en revanche, il s’agit d’un prêt de Palmeiras, avec option d’achat. «Nous avons la volonté de continuer la collaboration avec tous les joueurs performants», lâche Constantin Georges. Et concernant Nathan? «On étudie…» précise le directeur général.

À Rapperswil ce samedi soir comme en coulisses, le club se cherche encore des certitudes pour dessiner les contours de l’équipe de demain. Ce printemps sera celui de décisions importantes pour le futur grenat.

(TDG)

Créé: 07.04.2018, 10h48

En direct du vestiaire

Le match
Rapperswil - Servette, Grünfeld, coup d’envoi à 19 heures.

L’effectif
Servette est privé d’Alphonse et de Cespedes, blessés, saison terminée pour les deux joueurs. Le Pogam a été placé avec les M21 pour retrouver du rythme. Nathan est de retour en défense centrale, après sa suspension. À Rapperswil, Fazliu, Shabani, Simani et Sülüngöz sont suspendus, tandis que Kllokoqi, Kubli et Mustafi sont blessés.

La frayeur
Entraînement, Balexert, vendredi matin. Imeri pensait faire une tête pour récupérer le ballon après une pichenette: c’était compter sans Matias Vitkieviez. Dans une acrobatie dangereuse, «Mati» a balancé son pied dans les hauteurs et a heurté de plein fouet le visage d’Imeri. Gros choc. Le jeune milieu est resté groggy au sol et tout le monde pensait à une fracture du nez. Finalement, plus de peur que de mal: Imeri est du voyage à Rapperswil ce samedi. Ouf!

Dixit Dimic
«Après Wil (Ndlr: nul poussif 1-1), j’ai parlé à l’équipe et à certains joueurs en individuel. Il y a de nouvelles choses qui se mettent en place, ce n’est pas simple en quelques semaines. Et parfois encore moins à domicile, où il y a une part de crispation.»
D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...