Les pros du Servette logent désormais au Stade de Genève: visite guidée

FootballUn domicile à la Praille et des déplacements aux Cherpines pour les entraînements. C’est le lot des Grenat maintenant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La chose est désormais officielle: la première équipe du Servette FC a quitté Balexert pour élire domicile dans l’antre du Stade de Genève. À leur retour du stage de préparation au sud du Portugal, les Grenat ont donc pris directement le chemin de la Praille, où tout a été prévu pour qu’ils se sentent chez eux. Ils connaissaient déjà le vestiaire. Ils ont en plus une salle de vie, cet espace commun dont ils ne disposaient pas avant, une salle de musculation bien équipée et d’autres locaux, comme le bureau du staff technique ou l’espace réservé aux théories et analyses vidéo.

Pourquoi quitter Balexert? «Pour satisfaire aux exigences qui permettent d’obtenir le label Centre de performance, explique Constantin Georges, le directeur général. Il y avait trop d’équipes à se partager les terrains de Balexert, cela libère de la place pour nos jeunes en répondant aux critères voulus.»

Les trajets aux Cherpines

Le corollaire, c’est évidemment que les terrains, justement, ne sont plus à la sortie des vestiaires. Si la mise en place sur la pelouse du Stade de Genève demeure d’actualité la veille des matches, pour les entraînements quotidiens, les Grenat ont dû trouver une solution. C’est ainsi au centre sportif des Cherpines, à Plan-les-Ouates, que les pros servettiens s’exercent.

«Nous avons trouvé un arrangement avec la Commune pour pouvoir jouir des installations, précise Constantin Georges. Nous versons un dédommagement raisonnable.»

Frick s’adapte

Mais comment les joueurs vivent-ils ce déménagement, surtout ceux qui comme Frick ont grandi à Balexert? «C’est spécial, peut-être encore plus pour moi que pour d’autres, sourit-il. Balexert, c’était la maison. Au Stade de Genève, c’est différent. Il y a les trajets à faire chaque jour pour aller aux Cherpines. Mais nous devons encore prendre nos marques, nous habituer. Et nous approprier les lieux. Il y a déjà une table de ping-pong, on va encore amener des canapés en plus, un billard peut-être, une télé. Et décorer le tout à notre façon. Nous nous adaptons…»

Lionel Pizzinat a connu pas mal de lieux d’entraînements à Genève avec Servette. Lui aussi s’adapte: «Quelque part, c’est un luxe de vivre dans son stade, lance-t-il. Après, il y a des ajustements à faire. Nous savons ce que nous avons laissé à Balexert, avec ces terrains à côté des vestiaires. Mais il faut maintenant considérer nos nouveaux locaux, bien plus neufs et plus spacieux, comme notre nouvelle maison.»

Avant le Grand-Saconnex

Il faut dire que cette solution est transitoire. Servette attend toujours son centre de formation, qui est prévu au Blanché, au Grand-Saconnex. Si tout se passe bien, les Grenat in extenso, l’académie et les pros, devraient prendre possession de leurs nouvelles installations vers 2021. Pour avoir enfin à disposition un centre sportif digne de ce nom.

Sinon, Servette joue ce vendredi son dernier match amical avant la reprise. Contre Nyon, au Stade de Genève, à 18 heures. Entrée libre. (TDG)

Créé: 25.01.2018, 20h28

Articles en relation

Brouille entre Servette et le prometteur Lungoyi

Football L’espoir grenat est sous contrat selon le club. Il est libre selon son agent. Et il signe à Porto. Plus...

En Algarve, Servette se fait du bien là où ça fait mal

Football Les Grenat mettent les bouchées doubles, au quotidien, pour peaufiner les détails avant la reprise. Le point avec Sauthier. Plus...

Quelles chances pour Servette après sa défaite?

Football Les Grenat sont relégués à huit points de Xamax. Quid des chances de promotion? Plus...

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

USA: après une nouvelle fusillade...
Plus...