Oui à un championnat élargi, non à la formule

FootballLa SFL a présenté sa révolution. Si une Super League à douze équipes séduit, le mode de compétition est décrié.

La SFL relance l’idée d’une nouvelle formule pour dynamiser le football suisse.

La SFL relance l’idée d’une nouvelle formule pour dynamiser le football suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux ans après avoir vu sa proposition d’une Super League (SL) à douze équipes balayée par les clubs concernés, la Swiss Football League (SFL) vient de relancer l’idée. Avec, cette fois, une forte probabilité de voir cette réforme acceptée le 22 novembre. Tous les clubs romands – Sion, Servette, Xamax, LS et SLO – se prononcent sans hésiter en faveur de ce changement. Comme, semble-t-il, la majorité de leurs homologues alémaniques et tessinois.


Lire l'éditorial: Football suisse, un goût d’inachevé


«L’important est de rendre notre sport plus attractif pour les fans, les téléspectateurs et nos partenaires, précise Didier Fischer, président du Servette FC. Et cette Super League à douze y contribue. Le premier objectif est de mettre de l’enjeu dans notre championnat et d’éviter une compétition qui se joue sur la peur où une équipe classée au 4e rang ne sait pas si elle sera reléguée ou européenne à quelques matches de la fin. La peur n’engendre pas un football attractif, bien au contraire.»

Une petite révolution pour laquelle le Lausanne-Sport a joué un rôle important. «Dès l’arrivée d’Ineos à la tête du club, explique le vice-président Stefan Nellen, voir la Super League passer de dix à douze, voire même quatorze, équipes a été notre priorité absolue. Dans cette optique, nous avons élaboré un projet afin d’élargir la SL et de remodeler les deux catégories inférieures que nous avons soumis à tous les présidents de Challenge League en mai. Ils l’ont cautionné à l’unanimité. Sans verser dans un optimisme béat, je pense que l’assemble générale de la SFL entérinera ce changement tant attendu.»

Malgré cette probable «victoire», Stefan Nellen et le LS ne bombent pas le torse. «La formule du futur championnat de Super League mérite davantage de réflexion, continue le dirigeant lausannois. L’idée d’une compétition en deux temps (ndlr: voir l’encadré) n’est pas bonne. Il est prouvé qu’une participation au tour de relégation engendre une très nette baisse des affluences au stade. De plus, le fait de voir le nombre de matches passer de 36 à 32 est une très mauvaise chose. Dans un pays comme le nôtre, où les clubs éprouvent de plus en plus de peine à vivre une vraie aventure en Europe, il me semblerait au contraire primordial d’augmenter plutôt que de diminuer le nombre de matches.»

Et la Challenge League?

Cette envie de pousser la réflexion plus loin est partagée par Didier Fischer. «Il reste des détails à discuter, tels que le partage des points ou la possibilité offerte au vainqueur du tour de classement (le 7e) de ravir la place européenne à l’une des équipes classées au 3e ou 4e rang.»

Cette idée de réforme ne touche toutefois que la Super League. Un autre point qui dérange les deux principaux clubs lémaniques. «La SFL, disent de concert Didier Fischer et Stefan Nellen, aurait dû aller plus loin dans sa réflexion et imaginer un profond changement au niveau inférieur également. Comme, par exemple, rassembler la Challenge League et la Promotion League. Avec tous les avantages que proposerait une deuxième division élargie et plus compétitive en termes de formation et d’éclosion des jeunes talents.»

Moins concerné par cet élargissement de l’élite, Vartan Sirmakes soutient pleinement ce passage à douze équipes mais souhaiterait que la SFL se penche plus sérieusement sur la problématique de la Challenge League et de la Promotion League. «L’idée de conserver des barrages est excellente, confirme le nouveau président du Stade-Lausanne-Ouchy, mais pourquoi ne pas augmenter aussi le nombre d’équipes en Challenge League à douze? Et puis, pour moi, la Promotion League devrait passer à 18 clubs, avec cinq formations M21, ce qui aurait l’avantage de favoriser davantage encore l’éclosion des talents de ce pays.»

Convaincus que la bonne formule n’a pas encore été trouvée, les cinq clubs romands de la SFL approfondiront très probablement ensemble le sujet bien avant ce fatidique 22 novembre.

Créé: 21.08.2019, 21h44

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La proposition de la Swiss Football League

Une Super League à douze

Pour passer de dix à douze équipes en juillet 2021, les deux premiers classés de Challenge League au terme de l’exercice 2020-2021 seront automatiquement promus en Super League. Le dernier du championnat 2020-2021 de SL disputera, lui, un barrage contre le 3e de CL pour connaître le douzième club de la future SL.

En deux phases

Dès la saison 2021-2022, les douze équipes de SL joueront 22 matches jusqu’en décembre. Les points acquis seront alors divisés par deux (une variante sans cette division est aussi envisagée). Les six premiers lutteront ensuite pour le titre (dix matches) pendant que les six derniers s’affronteront pour éviter la relégation. Le dernier classé (12e) tombera en CL. Le 11e livrera un barrage contre le 2e de CL, dont le vainqueur restera, ou montera, en SL.

Coupes européennes

La dernière des quatre ou cinq places qualificatives pour les Coupes d’Europe sera offerte au vainqueur d’un barrage entre l’équipe qui remportera le tour contre la relégation (7e) et celle qui aura terminé au 3e ou au 4e rang du tour pour le titre.

Challenge League

Elle restera à dix clubs. Pour compenser l’accession en SL des deux meilleures équipes classées en CL en juin 2021, les deux premiers de Promotion League seront promus en CL. Le 10e de CL disputera de son côté un barrage contre le 3e de PL pour prendre la dernière place disponible en CL.

Décision

Elle sera prise par les vingt clubs appelés à se prononcer le 22 novembre lors de l’Assemblée générale de la Swiss Football League. Ces modifications requerront une majorité des deux tiers.

Une éventuelle issue favorable à cette augmentation du nombre de clubs devra par ailleurs aussi être approuvée par les autres sections de l’ASF le lendemain, 23 novembre.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...