La France sera-t-elle encore prophète en son pays?

Euro J -8 L’analyse de Dominique Rocheteau.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dominique Rocheteau, 61 ans, 49 sélections (15 buts) avec la France de 1975 à 1986. «A chaque fois que la France a joué à domicile, que ce soit l’Euro en 1984 ou la Coupe du monde en 1998, elle est allée au bout de son rêve. Je ne vois donc pas pourquoi il en serait autrement cette année. On a le potentiel pour être encore une fois prophète dans notre pays. Dans tous les cas, notre nation fait partie des favorites comme l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie. J’aurais aimé qu’elle vienne disputer au moins un match à Saint-Etienne, dans mon stade, mais j’espère que ce ne sera pas le cas. Car cela signifierait qu’elle ne serait «que» deuxième du groupe, derrière la Suisse. Ce ne serait pas une bonne chose pour la suite de l’épreuve. Mieux vaut terminer premier avant les huitièmes de finale. Pour cela, il s’agira de ne pas rater notre première rencontre, face à la Roumanie, elle sera très importante pour mettre d’emblée tous les atouts de notre côté et se mettre en confiance. Du coup, on pourrait affronter, le 19 juin, une équipe de Suisse qu’on connaît bien en étant libérés. Et ensuite, gagner le tournoi!»

(TDG)

Créé: 01.06.2016, 22h26

Articles en relation

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...