Une flambée de violence a mis tout Versoix en émoi

FootballUn match de 4e ligue a dégénéré. Intervention de la police, joueurs blessés. L’un d’eux est d’ailleurs toujours hospitalisé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

À une poignée de secondes près, la saison était bouclée et les deux équipes se retrouvaient à la buvette pour fêter leur promotion en 3e ligue. Mais voilà, dimanche matin, au stade municipal de Versoix, les événements ont pris une fâcheuse tournure entre Versoix II et le FC Kosova II. Et cette finale du championnat genevois de 4e ligue, sur une étincelle, s’est transformée en bagarre générale, avec envahissement du terrain, flambée de violence, intervention de la police et surtout plusieurs blessés, dont un est aujourd’hui encore à l’hôpital, avec quatre côtes fracturées ainsi qu’un poumon perforé. «Ce qui s’est passé est incroyable et dramatique», souligne Simon Pidancet, président du FC Versoix, très affecté. Mais voyons comment on est en arrivé là!

Mené 2-0, Kosova réduit le score à la 86e minute. Un joueur de Versoix garde le ballon. La tension monte très vite. Le jeu reprend, mais les esprits sont échauffés. Cartons, puis crachat (Kosova) et coup de boule (Versoix) font que, tout à coup, le camp des «blanc» (Kosova) se rue sur Altine Fall (Versoix). La suite est difficile à décrire avec précision, tant la confusion est grande. Mais quelques photos et vidéos permettront aux responsables des deux clubs et de l’association cantonale (voir l’encadré), à la police aussi, de faire le travail d’identification, puis de sanctionner.

«Il y a eu un effet de groupe. Et tout le monde a été surpris, note encore Simon Pidancet. J’essaie de rester froid, même si ce qui est arrivé me touche beaucoup. Il s’est passé des choses graves et nous souhaitons que les auteurs soient condamnés. Les principaux acteurs sont tout à fait identifiables. Ce sera plus dur pour quelques supporters. Cela dit, je ne veux pas qu’on parte dans cette enquête en disant «C’est toujours comme ça», car un gros travail de stabilisation a été entrepris ces dernières années à Kosova.»

Dès lundi matin, les dirigeants des deux clubs se sont d’ailleurs retrouvés pour évoquer ce dimanche noir. Dans la foulée, ils ont rédigé un communiqué commun qui allait dans le sens de l’apaisement, sans toutefois donner d’indications très marquées. Extrait: «Le travail de longue haleine fourni par les dirigeants a été détruit par le comportement irresponsable, dangereux et volontairement agressif de quelques imbéciles qui doivent être bannis des stades.»

Président du FC Kosova, Selajdin Salihu n’était pas au match dimanche. «Je condamne avec fermeté ce qui s’est passé, assure-t-il pourtant. Mais contrairement à ce qui a déjà été rapporté, il n’y a pas eu d’insultes. Je fais confiance au joueur qui me l’a assuré. Sur les réseaux sociaux circulent des messages virulents. Des menaces aussi, que je ne peux pas accepter. Le FC Kosova est l’un des clubs les plus fair-play du canton de Genève. Les statistiques le disent. Nous avons beaucoup travaillé pour que tout se passe bien. Mais nous ne sommes malheureusement jamais à l’abri de ce genre de problèmes. J’attends des sanctions sévères pour tous les joueurs impliqués. Ces dernières heures, je me suis posé beaucoup de questions quant à mon engagement dans la vie du club. Mais je ne peux pas laisser ainsi les 150 membres. Je vais réfléchir. On verra…»

Quel est le rôle du foot?

Il est évident que le football amateur, qui plus est à la veille d’un événement comme la Coupe du monde, n’avait nul besoin de ce genre de publicité. «Les clubs doivent faire leur introspection, estime Simon Pidancet, président du FC Versoix. Lorsque vous avez des joueurs à risque, il y a deux solutions: soit vous ne les prenez pas, soit vous essayez de les sociabiliser. On y arrive parfois, on l’a vu chez nous. Mais quel est véritablement le rôle du football? Honnêtement, je ne sais pas.»

Le sujet est sensible. Les avis partagés. Une envie de réserve s’est cristallisée chez les joueurs ou les entraîneurs concernés. On perçoit également une crainte, sans doute en lien avec les commentaires – trop souvent excessifs – qui circulent sur les réseaux sociaux. Drôle d’époque! «Ce que j’ai vu depuis le bord du terrain était horrible, nous dit un observateur qui ne souhaite pas être nommé. Je me suis senti d’une impuissance rare.» Un sentiment largement hélas partagé. (TDG)

Créé: 11.06.2018, 21h31

Sans doute un volet pénal

«Les faits sont graves. Et j’ai de la peine à comprendre une telle disproportion entre l’enjeu sportif et pareil déchaînement.» Président de l’Association cantonale genevoise de football, Pascal Chobaz se demande ce qui a bien pu motiver «pareil comportement».

Il poursuit sa réflexion: «Surtout, il s’agit d’un événement collectif, un phénomène de groupe évidemment beaucoup plus inquiétant qu’une simple bagarre entre deux joueurs. Pour une fois, l’arbitre n’était que spectateur. Il a d’ailleurs rédigé un rapport remarquable, même si nous savons qu’il sera difficile d’être exhaustif.»
La question des sanctions se pose bien sûr. «On va instruire. Et il y aura sans doute un volet pénal à cette affaire. Sur un plan sportif, je vais interpeller les deux clubs et je pense que nous devrions avoir une décision d’ici à une dizaine de jours. Il faut éviter de verser dans l’émotionnel.» L’éventail des sanctions est assez large: suspensions, retrait de points, retrait d’équipe. À suivre…

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un mondial avec la meilleure équipe suisse de tous les temps
Plus...