Passer au contenu principal

Le choix du Qatar, en 2010, continue de faire des dégâts

Garde à vue de Michel Platini à Paris, Michael Lauber récusé à Berne: les démons de la FIFA ont resurgi de plus belle.

Michel Platini a été placé en garde à vue à Paris par le Parquet national financier dans le cadre d’une enquête lancée en 2016 sur les conditions d’attribution du Mondial 2022 au Qatar.
Michel Platini a été placé en garde à vue à Paris par le Parquet national financier dans le cadre d’une enquête lancée en 2016 sur les conditions d’attribution du Mondial 2022 au Qatar.
KEYSTONE

Si tout avait été normal, mardi à 14 heures, Michel Platini aurait jubilé. Comme après un coup franc dont il avait le secret. Car ce que l’ancien patron dénonçait dans nos colonnes le 4 juin, à savoir une proximité entre Michael Lauber, patron du Ministère public de la Confédération (MPC), et Gianni Infantino, président de la FIFA, était indirectement confirmé par le Tribunal pénal fédéral (TPF). Dans un communiqué, l’instance de recours critiquait sévèrement les méthodes du procureur général, fustigeant une proximité qui jette le doute sur son impartialité dans les enquêtes portant sur la Fédération internationale, avec pour conséquence sa récusation dans les affaires liées à la FIFA.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.