Chirurgical, Servette poursuit son sans-faute à l’extérieur

FootballLes Grenat marquent trois fois à Chiasso et n’encaissent toujours pas de but. Vous avez dit efficacité?

Servi par Schalk (de face), Wüthrich (10) vient d’ouvrir la marque. Les deux hommes devront sortir sur blessure.

Servi par Schalk (de face), Wüthrich (10) vient d’ouvrir la marque. Les deux hommes devront sortir sur blessure. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Devoir commencer une saison par quatre rencontres à l’extérieur comporte des risques. Celui de tomber face à des adversaires désireux de bien faire devant leur public ou celui de payer au prix fort des automatismes défensifs pas encore parfaitement ajustés. Plutôt que de s’en plaindre, Alain Geiger a, au contraire, choisi de faire de cet exercice de haute voltige quelque chose sur quoi le Servette FC pourrait s’appuyer pour lancer son championnat de Challenge League. Après deux premiers succès en autant de matches, force est de reconnaître que l’optique résolument positive du nouvel entraîneur des Grenat fonctionne à merveille. «En début de saison, ce n’est pas forcément un mal de jouer à l’extérieur, expose Geiger. Souvent, les équipes sont encore dans une phase de rodage et il est donc plus facile de préparer le jeu défensif.»

Une défense déjà solide

Donc, après la succès 2-0 fêté au Brügglifeld d’Aarau, le SFC a enchaîné avec une victoire 3-0 au Riva IV de Chiasso. Les comptes sont vite faits: aucun but encaissé et cinq marqués. Ainsi, l’arrivée de Steve Rouiller et de Yoan Severin au sein de la défense genevoise semble déjà apporter une certaine stabilité. De même, l’entente du binôme offensif formé par Alex Schalk et Sébastien Wüthrich est très prometteuse, malgré le fait que les deux hommes aient dû prématurément sortir sur blessure samedi (lire ci-dessous).

Il n’a pas fallu attendre plus de six minutes au Riva IV pour que, dans une contre-attaque rondement menée, Anthony Sauthier lance Alex Schalk qui, à son tour, servait idéalement Sébastien Wüthrich. C’était 0-1. «Prendre un but sur contre-attaque en début de match alors que c’est justement l’une des forces de Servette et qu’on a travaillé toute la semaine sur le hors-jeu, c’est difficile à encaisser, relève Alessandro Mangiarratti, le nouvel entraîneur des Chiassesi. Mais l’équipe est jeune et doit apprendre à éviter ce genre d’erreurs. Il ne faut pas qu’elle baisse les bras.»

Chagas deux fois

Ce but fut du pain bénit pour des visiteurs qui auraient même pu doubler la mise par Schalk (18e) ou encore par Wüthrich (29e). Après les sorties de Schalk, relayé par Daniel Follonier (25e), et Wüthrich, remplacé par Mychell Chagas (46e), c’est précisément l’attaquant brésilien qui allait régler le cas du FC Chiasso. D’abord sur une tête consécutive à un corner de Steven Lang cafouillé par la défense tessinoise (68e), puis sur penalty suite à une faute sur ce même Chagas (74e).

À Aarau, le Servette FC avait bouclé la rencontre avec 39% de possession de balle et deux buts pour cinq tirs, dont quatre cadrés. À Chiasso, les chiffres sont dans la même lignée: 42% de possession de balle et trois buts pour onze tirs, dont six cadrés.

«Notre but n’est pas d’avoir tout le temps le ballon, expose Alain Geiger. Mais notre jeu est cohérent et on voit qu’on arrive à rester dangereux. Maintenant, Chiasso nous a aussi mis en difficulté. On a eu pas mal de déchet et de perte de ballons.»

Un avis partagé par Steve Rouiller, qui connaît bien le FC Chiasso, où il a évolué pendant une saison et demie avant de passer au FC Lugano puis au Servette FC: «Après des matches d’avant-saison pas très convaincants, on voulait se reprendre. Mais il y a encore beaucoup de choses à améliorer: nous devons être plus créatifs et meilleurs dans la possession du ballon.» Reste que Rouiller y croit: «On est tous conscients qu’on peut faire quelque chose de grand cette saison. L’important est de remettre les compteurs à zéro avant chaque match et de prendre du plaisir.»


Schalk et Wüthrich, duo gagnant mais…

Alex Schalk aura joué 49 minutes à Aarau et 25 à Chiasso. Le temps pour le Néerlandais de marquer un but et de distiller un assist. Le temps aussi de se blesser. Incertain pour le match à Chiasso, il a été victime d’une déchirure musculaire à l’arrière de la cuisse consécutive à un sprint (25e). Remplacé à la 64e minute à Aarau, Sébastien Wüthrich s’est, lui aussi, blessé à Chiasso. Touché au quart d’heure, il a été relayé à la pause. Wüthrich, c’est aussi un but et un assist en deux matches. Le commentaire d’Alain Geiger résonne comme un cri du cœur: «C’est emmerdant! On a beaucoup misé sur Schalk lors du recrutement. On compte vraiment sur lui. À mon avis, il va en avoir pour quatre à cinq semaines. Pour tout dire, j’aurais préféré ne ramener qu’un point de Chiasso plutôt que de perdre Schalk.» Quant à Wüthrich, dont la complicité avec Schalk n’aura échappé à personne, il est mal retombé lors d’un saut et, selon Geiger, se serait blessé à la hanche. Des examens plus poussés détermineront la durée de son indisponibilité. S.L. (TDG)

Créé: 29.07.2018, 16h42

Chiasso - Servette FC 0-3 (0-1)

Stade Riva IV, 570 spectateurs.

Arbitre: M. Wolfensberger.

Buts: 6e Wüthrich 0-1, 68e Chagas 0-2, 74e Chagas (penalty) 0-3.

Chiasso: Mossi; Gennari, Alessandrini (81e Ajeti), Lurati, Belometti; Malinowski (65e Monighetti), Kabacalman, Rey, Padula (57e Bahloul); Josipovic (81e Oberlin), Milinceanu. Entraîneur: Mangiarratti.

Servette FC: Frick; Sauthier, Mfuyi, Rouiller, Severin; Maccoppi (65e Imeri), Routis (83e D. Stevanovic); Cognat, Wüthrich (46e Chagas), Lang; Schalk (25e Follonier). Entraîneur: Geiger.

Notes: Chiasso sans Chitchanok, Adamczyk, Guidotti (blessés), Servette FC sans Cespedes, Alphonse, M. Stevanovic, Duah, Sarr, Antunes (blessés).

Avertissements: 45e Lurati, 52e Maccoppi, 73e Alessandrini, 91e Imeri.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections en Europe: les Verts progressent partout
Plus...