Ludovic Paratte, le futur d’un Servette FC en mouvement

FootballServette défie ce mercredi soir GC au Letzigrund (19?h?45). Avec l’Europe en ligne de mire. Un jeune de 20?ans est du voyage

Ludovic Paratte, joueur du Servette FC.

Ludovic Paratte, joueur du Servette FC. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Joao Alves m’a dit de ne pas oublier le pressing défensif. Et pour le reste, de jouer, tout simplement…»

Alors Ludovic Paratte est entré en jeu contre Young Boys pour le dernier quart d’heure. Il a pressé pour récupérer un ballon dans les pieds bernois. Et il a joué. Avec Yartey, pour un double une-deux que le Ghanéen ponctuera par le but de la victoire. Le foot, c’est simple!

A 20?ans, la dernière trouvaille d’Alves a réussi ses débuts sous le maillot de la première équipe. Culot, confiance, travail: le jeune Paratte (aucun lien avec notre collègue de la RTS) a attiré les regards sur lui. Il a évidemment joué juste sur le but victorieux, mais il a aussi fait tout juste dans son placement défensif et dans son pressing.

Oh, bien sûr, le plus dur est à venir. Il s’agira de garder les pieds sur terre et de confirmer. Mais à quelques heures d’un Grasshopper-Servette important, Alves sait qu’il possède une solution de rechange en plus, au milieu du terrain.

Ludovic, on ne vous connaît pas encore très bien: qui êtes-vous?

Je suis né à Genève, d’un père franco-suisse et d’une mère belge. Je suis au Servette FC depuis l’âge de 13?ans, avant j’étais au Veyrier Sports. Je salue d’ailleurs deux coaches que j’ai eus là-bas, Marc Chapelle et Laurent Créti, qui m’ont fait aimer le foot.

Vous avez aussi fait partie des sélections suisses juniors, non?

Oui, en M15, M16 et le début des M17. J’étais de la volée de ceux qui ont été champions du monde au Nigeria. Mais je n’ai pas été retenu… Et depuis, je n’ai plus reçu de sélection.

Comment s’est déroulée votre progression à Servette?

J’ai eu l’occasion de passer un an et demi au centre de formation de Payerne. J’ai poursuivi avec les M21 grenat de Sébastien Fournier. A ce moment, poussé par Fournier, j’ai eu la chance il y a deux ans de faire la préparation avec l’équipe d’Alves. J’avais adoré. Mais ensuite je me suis blessé. La deuxième année en M21 s’est bien déroulée, notamment avec Oscar Londono ces derniers temps, je me suis fait ma place. Et après j’ai été appelé sur le banc par Pereira, contre Zurich.

Ensuite, c’est Joao Alves qui vous a appelé et qui vous a immédiatement fait confiance…

Dès qu’il a repris l’équipe, mercredi passé, il m’a dit de prendre mes affaires et de les mettre dans le vestiaire de la première. Ça fait plaisir! Et puis il est naturel, il ne fait pas 36 théories, il te met en confiance. En fait, il sait trouver et faire surgir le joueur qu’il y a en toi. Et samedi, ça a été le baptême du feu, tout de suite. Etiez-vous stressé?

Pendant l’échauffement, oui. Après j’ai été appelé, j’ai dû me dépêcher. Oui, je sentais la pression. Mais une fois sur le terrain, tout s’est bien passé. Tant mieux. Je crois que j’ai saisi ma chance et je suis prêt pour la suite.

La suite, c’est garder la tête froide alors qu’on parle beaucoup de vous?

Je ne m’emballe pas trop. Je profite de ce qui m’arrive avec ma famille et mes proches. J’en profite à fond, c’est vrai, parce que j’ai toujours voulu y croire. Mais je ne vais pas me mettre de pression, je reste moi-même, je sais qui je suis. Je veux surtout prendre confiance. Le foot, c’est une évidence pour moi depuis que j’ai 6?ans. Cela a toujours été ce que je voulais faire. Mais, sans parler de sacrifices, j’ai travaillé pour placer les chances de mon côté. Je suis heureux de voir aujourd’hui que cela paie. Et j’espère que cela continuera comme ça. (TDG)

Créé: 02.05.2012, 07h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...