«Le jugement suisse, je peux le jeter à la poubelle»

Affaire FIFATheo Zwanziger, ex-dirigeant de la Fédération allemande de football, a fustigé l'enquête de la justice helvétique le concernant.

Theo Zwanziger est soupçonné d'escroquerie, de gestion déloyale, de blanchiment d'argent ainsi que d'abus de confiance.

Theo Zwanziger est soupçonné d'escroquerie, de gestion déloyale, de blanchiment d'argent ainsi que d'abus de confiance. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) Theo Zwanziger a durement critiqué la justice suisse, trois semaines avant un procès dans le cadre de l'affaire FIFA devant le Tribunal pénal fédéral. Il dénonce arrogance et négligence, dans un entretien avec le journal alémanique «Schweiz am Wochenende» publié samedi.

«Le jugement suisse, je peux le jeter à la poubelle», a dit Theo Zwanziger à propos de la décision de Bellinzone qui tombera le 9 mars. En Allemagne, le jugement serait inapplicable, car l'escroquerie et la gestion déloyale y seraient prescrites.

«Le procureur fédéral dépense des centaines de milliers de francs pour la procédure, qu'il ne récupérera jamais. Il s'agit d'une arrogance sans nom», a poursuivi Theo Zwanziger. Le véritable motif du paiement de dix millions de francs à un fonctionnaire de la FIFA Mohammed bin Hammam n'a jusqu'à présent pas encore été clarifié. «La justice suisse a échoué sur un point central.»

Le procureur fédéral a enquêté pendant quatre ans sur des activités, qui ont eu lieu en Allemagne et qui y sont depuis longtemps prescrites, souligne encore Theo Zwanziger. «Et qu'en est-il résulté? De l'incurie. Pourquoi devrais-je m'incliner respectueusement devant des personnes coupables de négligence?» Selon Theo Zwanziger, le tribunal aurait dû rejeter l'accusation du procureur fédéral.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert, le 6 novembre 2015, une enquête contre quatre membres de la présidence du comité d'organisation de la Coupe du monde de football en Allemagne en 2006, dont Theo Zwanziger. Elle porte concrètement sur des soupçons d'escroquerie, de gestion déloyale, de blanchiment d'argent ainsi que d'abus de confiance dans le cadre de l'attribution de ce championnat. (ats/nxp)

Créé: 15.02.2020, 14h56

Articles en relation

Escroquerie retenue contre Zwanziger et Linsi

Football Mondial 2006: le Parquet suisse a bouclé son enquête concernant le Mondial 2006 en Allemagne. Plus...

Theo Zwanziger dénonce de fausses accusations

Football L'ancien président de la Fédération allemande se défend contre «une enquête injustifiée» qui le met en cause. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...