Binationaux: l’ASF présente ses excuses

FootballLe président de l’ASF, Peter Gilliéron, a admis que des erreurs avaient été commises dans la gestion de l’affaire des binationaux.

Peter Gilliéron a finalement pris la parole après les propos polémiques de son secrétaire général.

Peter Gilliéron a finalement pris la parole après les propos polémiques de son secrétaire général. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’affaire avait fait grand bruit : «Voulons-nous vraiment des binationaux?», avait déclaré Alex Mieschler, secrétaire général de l’ASF au lendemain de l’élimination de de la Suisse à la Coupe du monde. Granit Xhaka, un des leaders de la sélection suisse, avait dans la foulée exprimé sa déception et le sentiment d’avoir été trahi par de tels propos.

Regrets exprimés et erreur avouée

Le Président de l’Association suisse de football (ASF), Peter Gilliéron, a enfin pris position à ce sujet aujourd’hui à l’issue de la séance du comité central: «Nous regrettons profondément que les citoyennes et citoyens doubles nationaux se soient sentis discrédités et désavoués à la suite d’une interview donnée par le secrétaire général de l’ASF. L'intégration et la promotion de tous les footballeuses et footballeurs, indépendamment de leur origine et de leur nationalité, est un principe directeur et fondamental de notre association».

Remise en question des rôles

Le Président central de l’ASF admet aussi que des erreurs ont été commises. Il est conscient de leur impact mais souligne que ceci n’a jamais été souhaité. «Nous avons profité de cette semaine pour discuter et analyser ce qui s’est passé», conclut Peter Gilliéron. «Nous allons nous livrer à une analyse approfondie, dans tous les domaines, au cours des semaines à venir. Une remise en question des rôles et des responsabilités sera aussi mise à l’ordre du jour.» (nxp)

Créé: 13.07.2018, 15h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.