Affaire Constantin: la Ligue veut faire vite

FootballLe président de la Swiss Football League a déclaré mercredi dans la presse que le coup de sang de Constantin était une priorité.

A la fin d'un match, Christian Constantin a bondi sur l'ancien sélectionneur national pour lui donner plusieurs gifles et coups de pied.

A la fin d'un match, Christian Constantin a bondi sur l'ancien sélectionneur national pour lui donner plusieurs gifles et coups de pied. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'«affaire Constantin», entre les mains de la commission de discipline de la Swiss Football League (SFL), se trouve «tout en haut» de la liste des priorités, déclare le président de ladite commission, Daniele Moro. L'ancien joueur professionnel tessinois a précisé au «Blick» que les deux parties ont jusqu'à (ce) mercredi pour donner leur version des faits.

Sion joue ce mercredi en Super League à Lausanne, mais n'est pas sur la brèche le week-end prochain. La commission de la SFL veut profiter dans la foulée de la pause dévolue à l'équipe nationale pour traiter l'affaire rapidement. Daniele Moro ne donne pas d'indication sur la durée des éventuelles sanctions.

Fils dans le viseur

Outre le président Christian Constantin, le «Blick» révèle que le fils de l'homme fort du club, Barthélémy Constantin (22 ans), directeur sportif du FC Sion, est aussi dans le viseur de la commission. Il aurait saisi au col le consultant de Teleclub Rolf Fringer et lui aurait crié: «Si tu dis encore quelque chose contre ma famille, je te jure que je te tue!», selon Teleclub.

Ces faits se sont produits lors du match de Super League contre Lugano gagné 2-1 au Tessin jeudi dernier par les Sédunois. A la fois du match, échaudé par une série de remarques de Rolf Fringer qui avait notamment critiqué son «narcissisme» sur le plateau de Teleclub, Christian Constantin avait bondi sur l'ancien sélectionneur national pour lui donner plusieurs gifles et coups de pied. Christian Constantin ne s'est pas excusé personnellement pour ses gestes auprès de Rolf Fringer et a estimé qu'il ne pouvait pas rester sans réagir. (si/nxp)

Créé: 27.09.2017, 11h22

Articles en relation

Procédure ouverte contre le fils Constantin

Consultant agressé Le fils de Christian Constantin, Barthélémy, est sous le coup d'une enquête pour avoir proféré des menaces de mort. Plus...

Constantin: «S'il continue, nous continuerons»

Football Le président du FC Sion revient mardi dans la presse sur son coup de sang envers Rolf Fringer. Il persiste et signe. Plus...

Constantin: «Je devais le faire»

Football Le président du FC Sion maintient sa ligne de défense suite à l'agression de Rolf Fringer vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne offre un milliard à Sion 2026
Plus...