Entre transfert heureux et décevant, la ligne est ténue

FootballServette a-t-il réussi son recrutement? Le club ne souhaite pas en parler. Alors on se pose la question, avant la venue d’YB dimanche.

Le joueur français Vincent Sasso a disputé l'intégralité des douze matches.

Le joueur français Vincent Sasso a disputé l'intégralité des douze matches. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les clubs de football se divisent en deux catégories: ceux qui réussissent leurs transferts et ceux qui les ratent. Servette, comme beaucoup, est à cheval entre les deux. Alors que les promesses de l’été ont fait place aux réserves automnales, alors que le champion Young Boys se profile dimanche à la Praille, on aurait aimé jauger le taux d’efficacité des Grenat en la matière. Avec Gérard Bonneau, par exemple, puisqu’il est responsable de la cellule de recrutement depuis un an et demi maintenant. Mais ni lui, ni ses collaborateurs directs Carlos Varela et Yoan Loche ne semblent habilités à évoquer les fruits de leur travail. «Personne, au Servette FC, ne s’exprimera à ce sujet», a fini par signifier la direction par le biais du service de communication.

Le silence d’un élève peu fier de sa copie? L’humilité de celui à qui le temps donnera raison – ou pas? Tout n’a de loin pas été raté, si l’on considère la vingtaine de transferts effectués lors des trois derniers mercatos – sans compter les recrues à l’échelon M21. Parmi les huit têtes choisies afin d’illustrer le propos (voir l’encadré), on décèlera à peu près autant d’espoirs que de déceptions. Mais une réalité tape à l’œil: Servette n’a engagé, jusqu’à preuve du contraire, aucun joueur durablement dominant en Super League; de ceux qui font pencher la balance, qui marquent des points. Un constat à mettre en rapport direct avec l’enveloppe à disposition, plutôt modeste, qui contraint les responsables à viser des éléments libres; à tenter des paris plus ou moins judicieux; à miser sur des recyclages divers et variés, ces dernières années (Steven Lang, Daniel Follonier, Christopher Routis, Andrea Maccoppi).

Le souvenir de Nsame

Servette en a désormais la confirmation: la Super League n’est pas la Challenge League et on ne trouve pas un Jean-Pierre Nsame sur tous les marchés. Le Camerounais, géniale pépite dégotée à Angers à l’été 2016, portera un maillot jaune et noir, dimanche au Stade de Genève, en tant que meilleur buteur du championnat. Son souvenir, à lui seul, vient souligner un manque dans cet effectif grenat que le club a choisi de construire sans directeur sportif. Une stratégie qui permet de diluer les responsabilités si ça capote, et de partager les lauriers quand ça réussit. Reste qu’on aurait bien aimé savoir ce que le Servette FC pense des transferts effectués par le Servette FC.


Huit exemples de coups plus ou moins réussis depuis dix-mois

Timothé Cognat

Prêté par Lyon à l’été 2018, le milieu de terrain est désormais grenat jusqu’en 2022. Au-dessus du lot techniquement, si liant dans le jeu qu’il en est devenu indispensable, le Français de 21 ans a été freiné par une blessure en septembre. Il incarne la signature de Gérard Bonneau. Avec une jolie plus-value à l’horizon?

Grejohn Kyei

Arrivé de Reims à la fin d’août, le Franco-Gabonais a vu sa jolie volée détournée lors de la défaite du 13 septembre contre GC en Coupe. Depuis, l’attaquant de 24 ans, aligné à six reprises (258 minutes), n’a à peu près rien réussi. À sa décharge, il manque de rythme. Mais on tarde à voir les prémices de son talent.

Alex Schalk

Généreux, correct dans les statistiques (trois buts et deux passes décisives en onze apparitions), l’attaquant néerlandais de 27 ans est arrivé de Ross County en été 2018. Il semble un peu «court» pour la Super League. Au moment où il nous faisait mentir, avec son excellent match à Sion, le voilà suspendu pour un doigt d’honneur.

Yoan Séverin

Né à Villeurbanne il y a 22 ans, il fait partie des poulains de Gérard Bonneau. L’échec paraît consommé. Au poste de latéral gauche, Michael Gonçalves, venu de Wil, et surtout Dennis Iapichino constituent de meilleures pioches. Arrivé en prêt de Livourne l’hiver passé, l’Italo-Suisse, qui revient de blessure, a tout pour s’imposer.

Varol Tasar

Récemment buteur contre Saint-Gall (défaite 1-2) et Xamax (2-2), le milieu offensif/ailier de 23 ans a du talent. Mais il l’exprime encore de façon trop légère, irrégulière. Arrivé d’Aarau, il peut et doit se mettre à niveau de la Super League. Un renfort qu’on peut attribuer à Carlos Varela, scout sur la zone alémanique.

Vincent Sasso

Arrivé libre du Portugal cet été, le Français de 28 ans a disputé l’intégralité des douze matches. Il a fait belle impression aux côtés de Steve Rouiller (arrivé en 2018 de Lugano) en défense centrale, surtout lorsque Servette avait tendance à faire le jeu. Moins performant lors de ces deux dernières sorties.

Gaël Ondoua

Pêché cet été en Russie, ce milieu camerounais (24 ans lundi prochain) avait réalisé des débuts prometteurs. Depuis sa blessure en août, il peine à retrouver le rythme. «Cela n’a pas été simple moralement, disait-il vendredi. Mais je me sens de mieux en mieux.» Servette a besoin de son volume dans l’entrejeu.

Koro Kone

Travailleur modèle, précieux dans la conservation comme la profondeur, l’Ivoirien de 30 ans, auteur de onze buts en 20 matches de Challenge League l’an passé, a un gros souci cette saison: la malchance. Sur «mille» occasions, il a marqué un but – annulé par la VAR. Pire: blessé à une épaule, il n’est pas sûr de rejouer en 2019.

Créé: 02.11.2019, 09h11

L’avant-match

Stade de Genève, dimanche à 16?h

Absences
Aux blessés Koro Kone et Kastriot Imeri s’ajoute le suspendu Alex Schalk, qui a pris deux matches pour son doigt d’honneur à Tourbillon – le club n’a pas fait recours. Alain Geiger, s’il pardonne, a bien fait comprendre que cet épisode l’avait peu amusé.

Affluence
Vendredi à midi, le club n’avait écoulé que 7300 billets (abonnés compris) pour la venue du double champion en titre. Une chambrée à cinq chiffres serait bonne pour le moral de tous, caissier compris.

Audace
On a demandé à Alain Geiger s’il ne serait pas tenté de bétonner un peu face à l’armada bernoise. «Je n’en suis pas encore là, a souri le coach. Nous voulons jouer crânement notre chance, comme au match aller à Berne (ndlr: 1-1 en ouverture le 21 juillet). Nous savons qu’il faudra être souvent à beaucoup derrière le ballon, qu’ils sont très forts en attaque, mais raison de plus pour essayer d’exploiter leurs faiblesses derrière. Je ne veux pas fermer
le jeu, on va faire du Servette.» On se réjouit de (re)voir ça.

«Bad buzz» pour Servette dans la promotion du match de dimanche

C’est l’histoire d’une communication qui tourne au vinaigre. Jeudi, le Servette FC a souhaité assurer la promotion du match dominical l’opposant à Young Boys. Sur son fil Twitter, le club a publié une capture d’écran extraite du site pornographique Pornhub, exposant le fessier d’une pornstar devant le logo de l’équipe genevoise. L’image a été vraisemblablement prise lors du salon érotique Extasia organisé au Stade de Genève en 2016. Il n’en fallait pas plus pour que les commentaires affluent sur le réseau social. Deux heures suivant la publication de ce premier tweet auront suffi pour que le club tienne à s’expliquer. «Au lieu de nous sentir offusqués de voir notre logo sur cette plateforme (ndlr: Pornhub), nous avons préféré tourner cela en dérision.» S’ensuit un autre tweet, pour «s’excuser» auprès des personnes qui auraient pu être heurtées par le cliché. Heurté, le conseiller administratif Sami Kanaan (PS) soutient l’avoir été. Le magistrat juge l’utilisation d’une telle image «choquante». «Car elle utilise l’image dégradante de femme-objet véhiculée par des réseaux pornographiques pour vendre des billets», argumente celui qui est également candidat à sa propre réélection. Le Servette FC, lui, a décidé tout simplement de supprimer sa publication. Olivier Francey

Articles en relation

«Bad buzz» pour le Servette FC

Genève Le club genevois voulait promouvoir le match de dimanche avec «dérision». L'utilisation d'une photo extraite d'un site pornographique a généré des flots de commentaires. Plus...

Si Servette veut s’en sortir, il doit être plus intelligent

Football Malgré un nouveau système de jeu, les Grenat perdent face à Saint-Gall, sur des erreurs individuelles bêtes. La barre se rapproche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...