Tiago Paradela: «On est fragiles, mais on montre qu'on est là»

FootballOnex 3 est allé chercher sa première victoire de la saison en 5e ligue sur le terrain de Cerceda-Genève 2 (2-5).

La différence de gabarits ne fait pas peur au poids plume Tiago Paradela.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

"Je fais 50 kilos tout mouillé. C'est compliqué de rivaliser au niveau physique." Tiago Paradela ne le cache pas et préfère en rigoler: Onex 3 n'est pas l'équipe la plus imposante de 5e ligue. Le groupe est composé de jeunes joueurs et mise sur ses qualités, qui sont donc plutôt la réactivité et la vitesse que l'impact dans les duels, on l'aura compris. "On veut montrer que, malgré l'âge, malgré qu'on soit un peu plus fragiles que les autres, on est bien là", reprend l'attaquant, décisif dimanche matin.

Grâce aux trois réalisations de son buteur, en plus des deux de Luca Parigini, Onex s'est en effet imposé 2-5 sur la pelouse de Cerceda-Genève 2. La première victoire de la saison pour la troupe de David Vaucher, qui en est à cinq points récoltés en six rencontres. L'objectif peut sembler élevé, mais la "trois" d'Onex a les yeux rivés sur le groupe fort, soit le wagon composé des six premières équipes du groupe, qui lui échappe pour l'instant à trois points près. "On est ambitieux", assure Tiago Paradela.

"C'est la troisième défaite à domicile. Ça commence vraiment à nous peser, concède de son côté le capitaine de Cerceda Damien Pallas, auteur d'un but. Rien n'est fini encore pour ce tour mais là, les bonus qu'on avait sont échus. Il faut vraiment qu'on gagne les deux prochains matches. Il n'y a pas d'autres alternatives." Créée cet été, l'équipe peut encore tout à fait espérer se retrouver du bon côté de la barre, elle qui occupe pour l'instant la sixième et dernière place qualificative, avec huit points en autant de matches.

L'interview du capitaine de Cerceda, Damien Pallas

Créé: 13.10.2019, 19h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...