Passer au contenu principal

Servette FC«Le Servette souffre d’un manque de soutien»

Au moment de passer la main, Didier Fischer dresse un bilan sans concession de ses quatre années à la tête du Servette FC.

Didier Fischer, président de la Fondation 1890.
Didier Fischer, président de la Fondation 1890.
Laurent Guiraud

Pour Servette, un important chapitre s’est tourné le 31 décembre, au douzième coup de minuit. À ce moment-là, Didier Fischer, qui en était le patron depuis 4 ans, 6 mois et 23 jours, s’est officiellement effacé pour céder son fauteuil présidentiel à Pascal Besnard (56 ans). S’il va continuer de diriger la Fondation 1890, qui chapeaute les différentes entités «grenat», le président sortant n’assumera plus l’opérationnel, désormais confié à l’ancien joueur des Charmilles, devenu entre-temps responsable du Credit Suisse à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.