Moise Cruz: «Ça fait du bien de se voir en haut»

FootballL'US Carouge a pris le meilleur sur la lanterne rouge de 3e ligue, Choulex, vendredi soir (3-0)

Avec Moise Cruz, la cage de l'US Carouge est bien gardée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'US Carouge enchaîne les blanchissages en ce début de la saison. Un premier face à Interstar 2, un second face à Donzelle et, depuis hier soir, un troisième s'est greffé à la liste à la suite de la victoire 3-0 face à Choulex. Un joli total après sept matches de championnat. "Il y en a deux pour moi et un pour Alex Feuz, l'autre gardien, précise Moise Cruz, qui a gardé la cage vendredi. L'entraîneur a décidé de procéder à un tournus et cela semble très bien convenir. En tout cas, pour moi, il n'y a pas de problème."

La preuve, c'est que l'US Carouge n'a perdu qu'une seule fois jusqu'ici et ne pointe qu'à une petite longueur du leader Vernier, même s'il a disputé une rencontre en plus. "Grâce à ces trois points, on recolle à la tête du classement, qui est vraiment très serré (ndlr: cinq équipes en un point). Ça fait du bien de se voir en haut plutôt qu'en milieu de tableau pour une fois. Ce n'est pas vraiment une habitude qu'on a", sourit Moise Cruz, qui ne veut pas pour autant entendre parler de promotion. "Derrière, il faudrait qu'on ait quelque chose qui suive. Ce qui n'est pas vraiment le cas au niveau des juniors. Alors viser le haut, c'est déjà bien."

Choulex, lui, a dû faire face à une vague massive de départs durant l'intersaison. Dix-huit joueurs sont partis, remplacés en bonne partie par des juniors A d'un club dont la première équipe est en pleine reconstruction. "On voit qu'à chaque match, on réduit l'écart avec nos concurrents, apprécie l'attaquant Olivier Djourou. Alors on se dit qu'on pourra attaquer le deuxième tour beaucoup plus sereinement."

Pour l'instant, le FCC n'est pas encore parvenu à engranger de points. Aïre-le-Lignon, premier non relégable, possède sept longueurs d'avance. "L'esprit est bon. Les joueurs sont présents à l'entraînement, on travaille bien. On a à cœur de sauver le club, détaille celui qui n'est autre que le petit frère de Johan. Ce que ça fait? Comme n'importe quel petit frère, on est admiratif. On le prend en exemple, même si on ne suit pas la même voie."

Olivier Djourou, la figure d'expérience du jeune FC Choulex.

Créé: 12.10.2019, 09h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...