Passer au contenu principal

FootballMohammed Rabhi met Versoix sur orbite

«Momo» Rabhi a vu double dans le très attendu choc de haut de classement de 2e ligue contre Lancy II, et le leader s'est imposé 1-2.

Pour Mohammed Rabhi, Versoix mérite de jouer à l'étage supérieur.

La dernière fois que le FC Versoix s'était rendu à Lancy, la saison passée, le verdict avait été sans appel: une nette victoire lancéenne 3-1. C'est donc peu dire que le FCV s'est déplacé en connaissance de cause à Florimont, dimanche après-midi. De toute façon, la donne est claire pour les hommes de Thierno Bah: s'ils remportent toutes leurs rencontres du deuxième tour, la promotion en 2e ligue inter ne peut pas leur échapper. Ce week-end, ils ont ainsi posé la première pierre de l'édifice, en venant difficilement à bout du très coriace Lancy II. «Une équipe qui voulait notre peau, comme toutes les autres», n'a pas manqué de souligner Mohammed Rabhi, dans une interview à retrouver plus haut.

C'est d'ailleurs lui, le buteur de Versoix, qui a hérité du symbolique titre d'homme du match pour ce choc au sommet de reprise. Premier artificier de la rencontre à la 17e, l'attaquant a surtout répondu à l'égalisation de Cristian Papa (73e) dans les derniers instants du match. Offrant du même coup un succès tellement précieux à ses couleurs. «Ça récompense notre solidarité. Chez nous, tout le monde attaque et tout le monde défend. Un peu comme si on faisait un futsal, image le double buteur. On produit les efforts ensemble et c'est ce qui nous a rapporté les trois points aujourd'hui.»

Le FCV ne pouvait ainsi pas espérer meilleur départ puisque, dans le même temps, Perly-Certoux (2e) et Kosova (3e) ont partagé l'enjeu (0-0). Leaders de 2e ligue, toujours en lice en Coupe genevoise (ils reçoivent Saint-Paul mercredi en huitièmes de finales), le capitaine Luca Piccirillo et ses coéquipiers peuvent rêver d'une saison parfaite. «S'il faut donner une priorité à l'une des deux compétitions, autant choisir le championnat. Avec les infrastructures à disposition, le club mérite de jouer plus haut. Mais on ne va pas parler trop vite, il nous reste du travail», rappelle Mohammed Rabhi.

La réaction du Lancéen Borges de Brito.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.