Passer au contenu principal

FootballKhalil Wassil: «Créer un sentiment d’appartenance à Bernex»

Tandis que Collex-Bossy a entamé 2020 comme il a terminé 2019, beaucoup de choses ont changé à Signal durant l'hiver. Le point avec les deux coaches.

Khalil Wassil veut des joueurs qui s'identifient à Signal Bernex.

Dans le cas de figure où tout se passe comme prévu, la 2e ligue inter pourra reprendre ses droits dans une semaine. Si le groupe 1, celui «des Genevois», est dominé sans partage par les M21 du Servette, les luttes pour les places d'honneur et autour de la barre promettent d'être passionnantes. Au cœur de la première, Collex-Bossy, 4e à quatre points du dauphin Saint-Prex et auteur d'un automne des plus aboutis. Engagé dans la seconde, Signal Bernex-Confignon, 10e avec quatre longueurs d'avance sur le premier relégable, Genolier-Begnins. Les deux clubs genevois ont d'ailleurs vécu une trêve hivernale dans la droite lignée de leur première partie de saison: agitée pour Signal, très calme du côté de Collex. Les deux entraîneurs, Khalil Wassil (ci-dessus) et Yves Miéville (ci-dessous), reviennent en vidéo sur l'actualité fraîche de leur équipe respective.

L'interview d'Yves Miéville, entraîneur de Collex-Bossy.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.