Passer au contenu principal

FootballL’incertitude règne sur les terrains genevois

En attendant les nouvelles consignes de l’ASF, certaines rencontres régionales peuvent se tenir. Mais le coronavirus freine la motivation des équipes genevoises.

L’incertitude et la crainte restent de mise sur les terrains de football genevois. Mardi en fin d’après-midi, au Bois-des-Frères (ci-dessus), des coaches attendent de rares juniors E pour l’entraînement.
L’incertitude et la crainte restent de mise sur les terrains de football genevois. Mardi en fin d’après-midi, au Bois-des-Frères (ci-dessus), des coaches attendent de rares juniors E pour l’entraînement.
Jean-Luc Auboeuf

Le tableau des prochains matches de l’Association cantonale genevoise de football ne ment pas: mardi soir, Aïre-Le-Lignon est censé recevoir Chênois 2 pour une confrontation amicale. Le peut-il vraiment? Depuis mardi matin, oui. L’Association suisse de football a levé temporairement son interdiction d'organiser des matches à travers le pays, donc pas de souci, la rencontre peut avoir lieu. Impossible en effet d’imaginer voir débarquer plus de 1000 personnes autour du stade d’Aïre. Les règles changeront peut-être jeudi matin, date à laquelle l’ASF devrait dévoiler ses nouvelles consignes concernant le futur à court terme, mais avant cela les clubs genevois disposent d’une vraie fenêtre pour renouer avec la compétition, après le week-end blanc qui vient de s’achever.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.