Passer au contenu principal

FootballEric Sévérac: «On a joué 85 minutes»

Servette Chênois Féminin est toujours en tête de LNA grâce à son match nul face au dauphin Bâle (2-2), mais l'équipe a failli tout perdre en cinq minutes

"L'équipe est sur la bonne voie", assure l'entraîneur de Servette Eric Sévérac.

Eric Sévérac est un entraîneur perfectionniste, mais heureux. "On a montré du caractère aujourd'hui, s'est réjoui l'homme fort de Servette Chênois. C'est une qualité qu'on recherchait, c'est aussi pour ça qu'on est allés chercher des filles comme Gaëlle (ndlr: Thalmann) ou comme Caro (Caroline Abbé) cet été. Ce sont des joueuses qui ne laisseront jamais tomber l'équipe, qui ne lâcheront jamais un match. Il y a beaucoup de qualité individuelle dans l'effectif, aussi. Maintenant, le défi c'est de créer une dynamique d'équipe. Pour que, justement, sur ce genre de match où c'est un peu plus difficile, on puisse quand même empocher les trois points."

Samedi après-midi, il n'y en a donc eu qu'un seul lors de la réception de Bâle à Balexert. Et les Genevoises peuvent nourrir quelques regrets, sachant qu'elles ont encaissé leurs deux buts coup sur coup, en à peine cinq minutes au retour des vestiaires. Léonie Fleury avait ouvert la marque (19e), Sandy Maendly a remis les deux équipes à égalité (2-2, 62e, score final), mais ce passage à vide entre la 49e et la 53e laissera une certaine amertume aux Servettiennes. "On a joué 85 minutes, a résumé Eric Sévérac. On remarque qu'on est attendus par tous nos adversaires. À nous de créer de jeu pour s'en sortir, même si cela requiert de prendre des risques. On est sur la bonne voie, il faut continuer comme ça."

Servette Chênois a au moins assuré l'essentiel: garder la tête de la LNA, à titre provisoire en tout cas. Bâle compte un match en moins, Zurich deux, et les deux formations alémaniques pourraient passer devant en remportant leurs parties en retard. Quoi qu'il en soit, avec treize points pris en six matches, Maeva Sarrasin et ses coéquipières réussissent un début de championnat tout à fait abouti, tant comptablement que sur le plan du jeu. Samedi prochain, elles auront une belle occasion de confirmer leurs promesses en se rendant à Saint-Gall, une équipe de deuxième partie de tableau. Pour continuer à rêver de podium. Voire mieux?

Sandy Maendly, buteuse sur le 2-2, à l'interview.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.