Brodard: «Ce qui se passe à Carouge m’inquiète»

FootballUn président et un comité rarement présents: ça grenouille en coulisses.

Michael Palma et Pierre-Alain Brodard, au moment de la passation de pouvoirs à l'été 2018. Depuis, l'ex-président ne semble plus convaincu par le nouveau...

Michael Palma et Pierre-Alain Brodard, au moment de la passation de pouvoirs à l'été 2018. Depuis, l'ex-président ne semble plus convaincu par le nouveau... Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur les bords de l’Arve, Étoile-Carouge a toujours eu la réputation d’un club familial, qui fonctionnait d’ailleurs comme tel, avec parfois ses travers et ses anachronismes dans la gestion. Depuis près d’un an et demi, avec le départ d’une figure du club – Pierre-Alain Brodard –, c’est Michael Palma qui a repris la présidence. Eh bien en coulisses, l’inquiétude gronde. Carouge a fêté sportivement une ascension en Promotion League, financièrement, la situation semble désormais stable, ce qui n’a pas toujours été le cas, mais c’est l’absence du nouveau président et des membres de son comité aux matches qui fait jaser. En fait, Étoile-Carouge semble avoir perdu son âme.

Pierre-Alain Brodard était présent samedi passé lors du 2-2 de Carouge contre Zurich II. Plusieurs personnes sont venues le trouver, des joueurs aux proches du club, pour lui faire part de leurs inquiétudes.

«Et je suis inquiet aussi, dit-il immédiatement. C’est moi qui suis allé chercher Michael Palma, j’avais une confiance totale en lui au début, mais je n’ai pas le sentiment que ce qui se passe est fait dans l’esprit de ce club. Sportivement et financièrement, il ne semble pas y avoir de soucis, mais il y a comme un grand vide au niveau de la direction du club. Avec personne pour être présent.»

On pourrait croire que l’ex-président est rancunier. Juste avant la passation de pouvoirs, son successeur avait en effet demandé un audit auprès de la Cour des Comptes, qui avait révélé des lacunes administratives et des risques financiers pour l’association.

«Je n’ai jamais rien caché, ni au repreneur, ni à la Ville de Carouge, assure Brodard. Il y a peut-être eu une gestion à l’ancienne, avec certains manques de précision, mais jamais autre chose. Et puis je n’ai nullement l’intention de reprendre du service en tant que président. Simplement, Carouge est mon club depuis que je suis né. Je garde une oreille attentive. Et ce que j’entends m’inquiète au point d’en parler ouvertement.»

Les joueurs sont d’ailleurs livrés à eux-mêmes. S’ils veulent parler à un dirigeant, c’est par un e-mail au secrétaire, sans savoir quand ils auront une réponse. Parce qu’il faut préciser que le directeur sportif des Stelliens, Piero Costantino, est désormais passé au Servette FC. Nous avons tenté de joindre Michael Palma. Sans réponse de sa part.

Le secteur VIP en haut de la Fontenette est désespérément vide les jours de matches. Sauf samedi quand Pierre-Alain Brodard et des proches lui ont un peu donné vie. «Que le sportif et les finances semblent en ordre, c’est bien, admet Brodard. Mais à terme, cette situation aura des conséquences. Nous sommes plusieurs à avoir un mauvais sentiment et nous sommes prêts à réagir.»

La future assemblée générale ordinaire doit être convoquée entre le 1er décembre et le 28 février. Un nouveau projet, porté par un nouveau comité, va-t-il être présenté? «C’est possible, avoue Brodard. On verra. Personnellement, je n’en serai pas, mais je soutiendrai la meilleure candidature pour le bien du club.» L’AG d’Étoile-Carouge risque bien d’être mouvementée.

Créé: 21.10.2019, 14h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...