Passer au contenu principal

FootballLa 2e ligue reprend, et cela s’annonce chaud

Déjà très serré, le championnat a bénéficié de l’exode des joueurs de l'Olympique de Genève.

La lutte sera âpre sur les terrains de 2e ligue ce printemps.
La lutte sera âpre sur les terrains de 2e ligue ce printemps.
Jean-Luc Auboeuf

Tout le monde peut battre tout le monde. Mais à la fin, qui pour monter en 2e ligue inter? En 2e ligue, les paris sont lancés dès ce week-end, avec une reprise longtemps suspendue à l’épidémie de coronavirus. L’ASF et l’ACGF ont donné l’autorisation de reprendre les championnats. La «première division» régionale peut redémarrer.

On peut s’en réjouir: les équipes de tête se tiennent dans un mouchoir de poche. Voyez plutôt: Versoix est premier avec 23 points, devançant à la différence de buts Kosova. Derrière, Perly pointe à une unité et la réserve de Lancy à deux. Quatre équipes en trois points donc, et des challengers qui sont prêts à revenir dans la course. Car l’exode d’Olympique Genève a «arrosé» la 2e ligue pendant la trêve. Grand-Saconnex, lanterne rouge, veut en profiter pour se maintenir. Et surtout, Aïre-le-Lignon a attiré quelques beaux noms, dont l’ancien capitaine d’OG Meshar Arifi ou le milieu Stéphane Païs. Les sept points qui séparent les joueurs d’Helder Silva de la tête pourraient rapidement fondre.

Kosova et Versoix favoris

Mais les favoris restent les deux leaders. Et Kosova a une belle opportunité à saisir, avec une équipe renforcée par le buteur d’OG Behar Bajrami ou l’excellent gardien Mergim Osmani (ex-Grand-Saconnex). L’entraîneur Sadri Islami l’assume: «Il faut revenir un peu en arrière: l’année passée, le but était de se maintenir. Ensuite, on a pu repartir sur quelque chose de plus sain. Et notre très bon premier tour nous a encouragés à prendre quelques renforts-clés. Car il y a un coup à jouer et cela peut nous permettre de redorer l’image du club.» Reste que Sadri Islami est conscient de l’état de la concurrence: «OG a un peu perturbé la 2e ligue. Mais ça va la rendre plus passionnante, et ce dès ce week-end avec la meilleure attaque qui se rend chez la meilleure défense.» Le déplacement de Kosova à Perly constitue en effet l’une des deux affiches de la reprise.

L’autre concerne aussi le haut du tableau: Versoix doit confirmer ses ambitions en allant à Lancy dimanche. Au bout de la rive droite, on a fait confiance à la stabilité. «Nous avons voulu continuer avec le même groupe, précise l’entraîneur Thierno Bah. Avec tous les transferts effectués en début de saison, il n’y avait pas besoin de bouger beaucoup.» C’est vrai, le contingent avait été bien chamboulé l’été passé. Et les automatismes ont mis du temps à être trouvés: après cinq matches, Versoix ne comptait que cinq points. «Les changements dans le contingent en avaient peut-être été la cause, observe Bah. Mais il nous manquait surtout de l’efficacité. En continuant à travailler, nous avons pu faire tourner les matches en notre faveur et rattraper nos erreurs du début.» Avec pour idée de poursuivre sur cette lancée pour conserver jusqu’au bout la première place occupée à la trêve. Cela avait été manqué l’an dernier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.