Federer enflamme Palexpo et relance l’Europe

TennisRoger Federer a résisté à un Nick Kyrgios épatant pour redonner deux longueurs d’avance au Team Europe dans une ambiance folle (5-3).

Roger Federer a pris le dessus sur Nick Kyrgios au terme d'un duel très disputé.

Roger Federer a pris le dessus sur Nick Kyrgios au terme d'un duel très disputé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette troisième édition de la Laver Cup tient son match référence. Roger Federer et Nick Kyrgios ont en effet livré un duel superbe et incertain ce samedi après-midi. Et après avoir longtemps plié sous les services et les inspirations de l’Australien, «le Maître de cérémonie» a trouvé la force d’arracher la victoire au bout d’un «match tie-break» de grande classe (6-7, 7-5, 10-7). À quel moment ce deuxième simple de la journée a-t-il basculé? Peut-être lorsque «Dirty Nick» joua un coup de replacement entre les jambes qui réveilla un public jusque-là un peu trop sage. Plus sûrement quand Rafael Nadal s’avança vers le banc européen pour coacher son éternel adversaire. «Essaie de mettre parfois un peu plus de lift en coup droit pour arrondir ta trajectoire, il aime tellement s’appuyer sur la balle que ça peut le gêner», lui glissa «le Roi de la terre», seul membre du Team Europe à vraiment oser conseiller «RF». L’effet ne s’est pas fait attendre. Un break patient pour chaparder le deuxième set puis ce tie-break plein d’agressivité bien dosée et Roger Federer pouvait goûter à l’ovation mammouth de Palexpo.

«Merci Genève. Je suis vraiment heureux d’avoir amené la Laver Cup ici», lâcha le Bâlois encore très essoufflé. Une Laver Cup que le «Team World» avait un peu plus tôt relancée grâce à John Isner. Comme Roger Federer, le leader du monde avait en effet laissé passer l’orage d’un début de match autoritaire signé «Sascha Zverev» pour égaliser à 3-3 au bout d’un «match tie-break» parfait (10-1). Avant la session de soirée qui mettra deux fois Rafael Nadal en scène (simple et double), l’Europe a donc repris ses deux longueurs d’avance sur les protégés de John McEnroe.

Créé: 21.09.2019, 17h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...