L’équipe AG2R et Romain Bardet roulent sans aucune assurance

Tour de FranceLes aléas de la course constituent autant de coups de frein à l’ambition. L’Auvergnat connaît la chanson.

L’équipe AG2R paie un lourd tribut aux chutes, Axel Domont, touché à la clavicule lors de la 4e étape, a été contraint à l’abandon.

L’équipe AG2R paie un lourd tribut aux chutes, Axel Domont, touché à la clavicule lors de la 4e étape, a été contraint à l’abandon. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils ont pris le départ avec un coureur en moins. La formation AG2R, celle de Romain Bardet, candidat déclaré au maillot jaune, s’est élancée de Noirmoutier avec huit coureurs. À l’instar des… autres équipes d’ailleurs. L’UCI a fait subir une cure d’amaigrissement au peloton (9 à 8) pour favoriser la sécurité. Une fausse bonne idée? La question fait débat. D’autant que de nombreuses chutes ont émaillé la compétition en cinq jours de course et que la montagne ne se profile pas encore à l’horizon. L’exemple d’AG2R dit bien la difficulté de monter une équipe performante autour d’un leader. Le Tour ou comment limiter la casse et gérer l’ingérable.

Après un Giro éreintant (11e) où il a puisé dans ses forces vives, Genier a finalement été écarté à six jours du départ au profit de Mathias Frank. «Je suis désolé pour Alexandre mais je mesure ma chance d’être pour la sixième fois au départ du Tour (8e en 2015), la plus grande course du monde», souligne le Lucernois. À 31 ans, il arrive en fin de contrat et il a conscience qu’il n’existe pas de plus belle vitrine que la Grande Boucle. Ce remplacement au pied levé, le meilleur coureur suisse par étapes de la dernière décennie l’assume pleinement. «Mais du coup, je ferai sans doute l’impasse sur la Vuelta.»

«C’est un solide»

À l’approche de La Roche-sur-Yon, terme de la 2e étape, Silvan Dillier a chuté. Le néophyte du Tour s’est relevé avec des contusions internes et des plaies au genou gauche; des contusions et des plaies du coude droit et de la main droite. Projeté au tapis lors de l’étape précédente, Pierre Latour rassure sur l’état de santé et la condition de son coéquipier suisse. «Silvan est un bœuf (rires). Il n’est jamais fatigué.» En écho, Vincent Lavenu souligne: «C’est un solide. Il fonctionne à l’ancienne. Il lui faut des bornes au compteur.» Sur cette première semaine de course, Dillier est le principal garde du corps de Bardet avec Naesen, touché à l’épaule par un cameraman mardi, une fois la ligne d’arrivée franchie. «Il leur incombe prioritairement de protéger au maximum notre leader», explique Vincent Lavenu, le manager. «Il s’agit de veiller à ce que Bardet soit toujours bien placé dans le peloton sans lui faire prendre de risque», renchérit Naesen. Ces deux rouleurs et spécialistes des pavés (Dillier s’est classé 2e dans l’Enfer du Nord) apporteront leur précieux concours à Bardet dimanche en direction de Roubaix où 21,7 km de pavés attendent le peloton.

Six fractures, six!

L’exercice périlleux et exigeant du «gregario», le polyvalent Axel Domont n’est plus en mesure de le remplir. Sur la route de Sarzeau, le Drômois a été impliqué dans une chute de même que Dillier. Domont s’est relevé avec la clavicule droite cassée. Il s’était déjà fracturé la gauche à cinq reprises! «C’est un coup dur. Axel est un équipier précieux, un travailleur de l’ombre très efficace», insiste Lavenu. Bardet est d’autant plus affecté par l’abandon de Domont qu’il partageait la même chambre. «C’est un ami et un guérillero.» Sur ce Tour, l’Argovien Dillier et le Lucernois Frank font aussi chambre commune. «C’est pratique on peut parler du pays en schwyzerdütsch, sans se concentrer sur tout ce qu’on dit», rigole Frank.

Dans l’attente de la montagne qui ne s’invitera sur le Tour que mardi prochain (10e étape), les AG2R et Bardet roulent sans assurance. Qui pourra épauler efficacement l’Auvergnat? Il sera temps pour Alexis Vuillermoz d’entrer en scène. Touché à l’épaule droite sur le Dauphiné, le grimpeur et puncheur avait imposé sa loi en 2015 lors de la 8e étape à Mûr-de-Bretagne où le Tour fait étape ce jeudi. (TDG)

Créé: 11.07.2018, 21h27

Et à Quimper, c’est Sagan qui gagne

Pour dessiner la 5e étape entre Lorient et Quimper, Thierry Gouvenou, le directeur technique et traceur du Tour, a utilisé la plateforme Strava. Ce site Internet, application mobile depuis 2011, est très prisé par les coureurs de tout poil. Sur ce réseau social, les intéressés se mesurent, partagent leurs plans d’entraînement et leurs perfs dans les côtes.

Gouvenou a ainsi déniché une «bosse», non répertoriée avec des passages à 14%. La tradition et l’innovation avancent roue dans roue sur la Grande Boucle. Mais à la fin, à Quimper, c’est Peter Sagan qui gagne. Déjà vainqueur de la 2e étape, le Slovaque a été épatant. Dans un final montant, le puncheur sprinter a fait valoir sa formidable puissance.

BMC a pris à son compte la chasse derrière les échappés du jour, avec l’aide de Bora, la formation de Sagan. Le team américano-suisse a été récompensé. Van Avermaet conserve le maillot jaune.
Dans l’aire d’arrivée, Bernard Hinault, roi de Bretagne, a fustigé la présence de Froome. «Sa participation, c’est la porte ouverte à tout.» Entre le Britannique pris en grippe par le public et le Slovaque porté aux nues, le Tour offre des raccourcis saisissants. Exclu l’an dernier au terme d’un sprint tumultueux à Vittel, Sagan roulera pour la 90e fois en vert ce jeudi. Porteur dudit maillot l’an dernier, Matthews, malade, a jeté l’éponge. Coloré et tout en contraste: voilà comment apparaît le Tour.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.