Passer au contenu principal

«Disputer le Masters reste quelque chose de magique»

Le Vaudois va jouer les World Tour Finals pour la troisième fois de sa carrière. Son envie et sa passion ne s’essoufflent pas.

Stan Wawrinka ne cache pas son plaisir et sa fierté d’être à nouveau qualifié pour le rendez-vous qui, chaque fin d’année, réunit les meilleurs joueurs de la planète.
Stan Wawrinka ne cache pas son plaisir et sa fierté d’être à nouveau qualifié pour le rendez-vous qui, chaque fin d’année, réunit les meilleurs joueurs de la planète.
AP

Sans doute n’aura-t-il pas les yeux aussi écarquillés qu’il y a deux ans, lorsqu’il découvrit les lieux. Mais à l’heure de retrouver l’O2 Arena de Londres, ce matin, on peut être sûr que Stan Wawrinka ne boudera pas son plaisir. Qualifié une troisième fois de suite pour les World Tour Finals – il fut demi-finaliste des deux dernières éditions –, le Vaudois connaît l’importance de ce rendez-vous hors du commun. Il se dit même impatient de découvrir le tirage au sort, qui aura lieu ce soir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.