Le vélo, c’est la tête et les jambes mais aussi les pieds

CyclismeEtre bien dans ses souliers est une condition sine qua non pour le peloton contraint de pédaler de longues heures sous le soleil.

Sous le cagnard, les pieds surchauffent avec les frottements. Et les coureurs souffrent.

Sous le cagnard, les pieds surchauffent avec les frottements. Et les coureurs souffrent. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tour de Suisse croule sous la chaleur depuis samedi. Un vrai temps de Tour de France. Il fait resurgir du passé ces images montrant des coureurs aux allures de grands gosses, descendre de leur vélo en pleine étape et foncer vers la fontaine du village pour se rafraîchir et y tremper leurs pieds littéralement brûlants. Il y a aussi ces scènes insolites, saisies par l’œil inquisiteur de la caméra sur les grands tours, où on voit des coureurs qui s’aspergent leurs pieds «cuits» avec l’eau contenue dans leur bidon. A Granges-Marnand, Jean-Benoît Schüpbach veille sur les semelles des chaussures cyclistes et donc sur ce problème avec acuité. En passionné et en connaisseur de la mécanique du pied qu’il est.

«J’interviens dans tous les sports où le pied est le moteur», rigole Schüpbach. Il a assis sa réputation en s’occupant des semelles des joueurs de l’équipe de Suisse de football. «J’ai commencé dans le ski, il y a trente ans», avoue-t-il. L’intéressé s’est inspiré de son propre exemple. «J’ai les pieds plats et ceux de mon épouse sont très cambrés. A la fin d’une journée sur les pistes, je ne vous explique pas nos souffrances.»

Son concept relève presque de l’évidence: adapter la forme de la chaussure à celle du pied de chaque sportif, en l’occurrence celui du cycliste. Un des premiers pros à profiter de cette avancée a été Daniel Atienza. «J’ai été un peu un précurseur.» Consultant à la RTS, le Moudonois parle des bienfaits et des avantages de la méthode. «On bénéficie d’un appui total sous la voûte plantaire. La force est donc maximum. C’est comme si on avait un moule au pied. Le confort est absolu. Mieux que dans des pantoufles à la maison. Lorsque les étapes durent 6 à 7 heures et se déroulent sous le cagnard ça devient vite insupportable. Avec les frottements, les pieds surchauffent. Dès que ça commence à brûler, c’est le coup de chalumeau assuré.»

A la base, c’est un genou douloureux qui a incité Atienza à «consulter» Jack de Marnand. Le pli étant pris, Atienza n’a plus lâché Schüpbach d’une semelle. «Je les utilise pour la course à pied (ndlr: Atienza est devenu un marathonien de bon niveau) et le ski alpin. Je n’ai plus de problème de circulation sanguine, de chaud et de froid.»

«Inconfort à éviter»

A l’inverse d’un orthopédiste, Jean-Benoît Schüpbach n’essaie pas d’apporter une correction mais un appui idéal quel que soit le type de biomécanique. «Parfois sensibles, les contraintes induisent une déperdition d’énergie sur toute l’échelle musculaire. Le problème, évidemment, est moins important pour un sportif lambda.» Notre interlocuteur ne parle pas de confort mais «d’inconfort à éviter puisque, par définition, il va générer un problème. Un pied bien tenu ne signifie pas qu’il soit sans contrainte. Un conseil: ne choisissez en aucun cas une chaussure pointue. C’est peut-être beau au plan esthétique, mais ce n’est pas bien. Le gros orteil, qui est le propulseur, doit absolument être libéré. En football, Puma l’a compris depuis longtemps. En cyclisme, Specialized a initié le mouvement, les autres ont suivi.»

Danilo Wyss a aussi trouvé chaussure à son pied chez Jean-Benoît Schüpbach. En cyclisme, courir à la musette signifie faire des piges pour une équipe. L’expression «courir à la petite semelle» fera-t-elle bientôt son apparition dans le jargon? (TDG)

Créé: 13.06.2017, 20h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...