Doublé français au sommet du Tourmalet

CyclismeThibaut Pinot a remporté la 14e étape du Tour de France samedi dans les Pyrénéennes. Alaphilippe continue d'impressionner.

Thibaut Pinot a été le plus fort dans les derniers mètres du Tourmalet samedi.

Thibaut Pinot a été le plus fort dans les derniers mètres du Tourmalet samedi. Image: AP/Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce samedi pyrénéen fut un tel jour de fête pour le cyclisme français, que même les porcs noirs de Bigorre ont été tentés de chanter «cocorico»! Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), irrésistible dans les derniers hectomètres menant au sommet du Tourmalet, s’est adjugé cette 14e étape partie de Tarbes (117,5 km). De quoi oublier la malheureuse affaire de la bordure et remonter à la 6e place du classement général.

«J'ai la rage»

«Depuis le début du Tour, j'y pensais, résumait Pinot. Il y en a une que je voulais, c'était celle-là. Le Tourmalet, c'est mythique, je suis content. J'ai la rage, pour moi (ndlr: le temps perdu vers Saint-Etienne) c'est une injustice, on ne méritait pas cela. J'ai cette rage en moi, j'espère la garder jusqu'à Val Thorens car je suis persuadé qu'il y aura quelque chose à faire là-bas.» Le vainqueur du jour pointe désormais à 3’12 d’un certain Julian Alaphilippe, ce maillot jaune qui semble de plus en plus indéboulonnable. Sensationnel vainqueur du contre-la-montre de Pau la veille, le leader de la Grande Boucle avait – comme d’habitude – laissé entendre que son objectif consisterait à tenir le choc. Le coureur de la formation belge Deceuninck-Quick Step a au final fait beaucoup mieux que cela, puisqu’il a terminé 2e de l’étape, à 6 secondes de son compatriote mais 30 devant le tenant du titre Geraint Thomas, désormais relégué à 2’02. Alaphilippe infaillible?

Le Gallois, leader de la formation Ineos, a lâché la rampe dans les deux derniers kilomètres, contraint à laisser partir les tout meilleurs dont son coéquipier et rival Egan Bernal. S’il continue à se montrer plus performant que Thomas dans la montagne, à commencer par dimanche avec une nouvelle arrivée au sommet du Prat d’Albis, le petit Colombien pourrait bien reprendre l’ascendant au sein de la formation britannique. Il reste désormais à savoir si quelqu’un peut faire craquer Julian Alaphilippe lors de la dernière semaine qui s’annonce. La route est évidemment encore longue pour le Français de 27 ans, notamment avec le triptyque alpin qui précédera l’arrivée sur les Champs-Elysées. Mais la puissance et la sérénité qu’il dégage, jour après jour, impressionnent beaucoup de monde. A commencer par les membres du Team Ineos, pressentis pour écraser ce Tour.

Créé: 20.07.2019, 17h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...