La Course de l’Escalade va courir casquée!

Course à piedLe dessinateur de Franky Snow, Eric Buche, a réalisé l’affiche de la 39e édition.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a à peine repris son souffle qu’elle se remet déjà en branle. La Course de l’Escalade est un éternel recommencement. Un mouvement perpétuel qui l’an passé a entraîné dans son sillage plus de 42 000 coureurs. Record piétiné, pulvérisé! «C’est une merveilleuse aventure humaine», ne cesse de s’extasier Jean-Louis Bottani, l’un de ses pères fondateurs. Le président du comité d’organisation l’a encore répété mercredi soir alors qu’Eric Buche s’apprêtait à dévoiler son œuvre, l’affiche de la 39e édition, au programme les 2 et 3 décembre prochains. Avec lui, l’Escalade va casquer!

En décembre dernier, le bédéiste genevois était encore planqué dans l’anonymat du peloton et sous son patronyme civil. Eric Buchschacher avait terminé l’épreuve en un peu plus de 38 minutes. C’est un habitué, il a déjà couru bien plus vite. «Pour moi, c’est un rendez-vous incontournable», confie celui qui se plaît aussi à crapahuter sur les sentiers de Sierre-Zinal. Vu ses états de service et son coup de crayon, il était normal qu’il passe un jour de l’autre côté du miroir de papier. Qu’il laisse courir son imagination sur l’affiche de l’Escalade, comme tant d’autres illustrateurs genevois avant lui. Les Zep, Exem, Albertine, Mix & Remix et autres Poussin.

«C’est Exem qui m’a recommandé aux organisateurs. Bien sûr que c’est un honneur», s’enthousiasme Eric Buche en présentant son dessin. Sur l’affiche, une ribambelle de coureurs déguisés batifolent sur la crête d’un casque savoyard. Quelle idée! «C’est peut-être une réminiscence. Quand j’étais au service militaire, j’ai servi de figurant en portant un costume de la Compagnie 1602», se marre l’artiste genevois. Il a la boule à zéro, il ne ressemble pas à son personnage fétiche, le déjanté Franky Snow et sa houppe bleue. Et pourtant, le roi de la gamelle et de la drague court aussi sur l’affiche. Avec des ailes dans le dos! Et si les deux, l’auteur et le héros de papier, ne faisaient qu’un? «Tcheu la bûche»!

Grâce au dessinateur d’Onex, le chemin qui mène à la 39e édition de la Course de l’Escalade semble bien tracé. «Cette fois, on ne fera pas la révolution», indique Jean-Louis Bottani en faisant allusion à la réorganisation des courses opérée l’an passé. «Bien accueilli, ce réaménagement était salutaire. Sans lui, comment aurions-nous pu absorber un tel flux de nouveaux coureurs? Pensez, on a enregistré 15% de concurrents en plus. Si ça continue ainsi, on n’y coupera pas: il faudra un jour limiter la participation, ce que l’on s’est jusque-là toujours refusé à faire, ou alors étendre la manifestation sur deux jours.» Oui, le succès de l’Escalade est envahissant. La preuve encore? 887 personnes ont répondu à son appel d’offres pour briguer le poste d’assistant(e) administratif (ve) qu’elle met au concours… (TDG)

Créé: 07.04.2016, 11h59

Articles en relation

La 38e Course de l’Escalade réussit son test grandeur nature

Course à pied Avec 37108 concurrents à l’arrivée, le record de participation n’a souffert d’aucun couac. Les innovations apportées à l’organisation ont été couronnées de succès. Plus...

La foule court applaudir les bambins aux Bastions

Course de l'Escalade Il y avait une grosse affluence samedi matin pour les épreuves des plus jeunes. Plus...

Tapis rouge pour plus de 6000 marcheurs

Walking Première épreuve de la 38e édition de la Course de l'Escalade. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...