Passer au contenu principal

La Coupe Fred Fellay ne veut pas perdre la partie

La première édition aura lieu à la fin du mois de décembre. Son but: lutter contre les tumeurs cérébrales.

Cela fait déjà dix ans que la maladie l’a emporté. Une tumeur cérébrale contre laquelle il s’est battu courageusement avant de perdre la partie. Figure de proue des jeunes volleyeurs de Chênois, Frédéric Fellay avait 21 ans. Huit mois plus tôt, il avait disputé son dernier match sous le maillot de l’équipe nationale. Depuis, son sourire paisible ne nous a pas quittés.

Parce que le sport – et le volleyball en particulier – apprend à ne pas baisser les bras, les proches du jeune disparu ont créé une association. Celle-ci œuvre depuis 2011. Son objectif: lutter, ensemble, contre les tumeurs cérébrales. Ses actions: optimiser la qualité de séjour des jeunes adultes hospitalisés en oncologie, apporter une aide aux familles concernées et soutenir la recherche médicale. Ce week-end, sur son stand des Bastions, la caipirinha et le soutien du public ont coulé à flots.

A Sous-Moulin, où depuis 2008 la salle omnisports porte son nom, on perpétue aussi le souvenir du joueur disparu. Ce devoir de mémoire sera encore renforcé cette année avec la création de la Coupe Fred Fellay, dont la première édition est agendée les 29 et 30 décembre. Une initiative qui porte la signature conjointe de l’Association Frédéric Fellay et du club genevois. «Cette organisation, que l’on veut inscrire dans la durée, se place sous le signe de l’entraide et de la promotion du volley», note Jérôme Godeau, président de la toute nouvelle Association Coupe Fred Fellay.

Soutenu par le Canton, la Ville de Genève et les communes chênoises, ce premier tournoi quadrangulaire international espère tenir le haut du filet. Deux noms occupent déjà l’affiche: Chênois et l’équipe nationale suisse, qui s’est illustrée ce printemps lors des qualifications pour le prochain Mondial en battant le Danemark, la Norvège et la Croatie. «On est à la recherche de deux bonnes équipes de club pour compléter le tableau», indique Godeau. L’international Jérôme Fellay sera bien sûr de la partie, heureux de pouvoir raviver le souvenir de son frère aîné. Mais dans quelle équipe? Après deux saisons (et deux titres!) à Amriswil, l’ancien Chênois est de retour à Genève, où il a trouvé un job dans l’import-export. Et, si tout va bien, une place sur le parquet de Sous-Moulin…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.