Passer au contenu principal

Ce coup-ci, au petit tremplin, le ciel n’était pas avec Killian Peier

Le Vaudois a terminé bon 10e d’un concours bouleversé par les intempéries. L’incroyable loterie a souri aux Polonais.

Excellent quatrième après le premier saut, Killian Peier a largement été défavorisé par les conditions pour le second.
Excellent quatrième après le premier saut, Killian Peier a largement été défavorisé par les conditions pour le second.
Keystone

Il aura neigé environ trois heures durant les deux semaines de ces Mondiaux. Mais quitte à se faire rares, les flocons avaient décidé de se donner de l’importance. Le moins qu’on puisse écrire c’est qu’ils n’ont pas raté leur coup, puisqu’ils ont à peu près flingué le concours de saut à skis sur petit tremplin, vendredi en fin d’après-midi à Seefeld. «Ce sont des situations très difficiles à accepter, cela n’a pas été fair-play pour tout le monde. Mais voilà, nous pratiquons un sport en extérieur et nous savons que ce genre de choses peut se produire. C’est le sport, il faut accepter», philosophait Killian Peier, très bon 4e après la première manche et très correct 10e au final, alors qu’il a réalisé un meilleur deuxième bond. Pas logique? Non.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.