Entre Cognat et Servette, l’histoire d’un coup de cœur

FootballLe milieu de terrain français est incontournable pour le jeu des Grenat.

Timothé Cognat a trouvé ses repères au Servette FC.

Timothé Cognat a trouvé ses repères au Servette FC. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ses fulgurances se heurtent encore, parfois, à une forme de retenue qui crispe ou interdit le dernier geste. Timothé Cognat a de l’or dans les pieds, mais en est-il totalement persuadé quand il manque une déviation devant le but contre YB ou quand il ne prend pas ses responsabilités contre Sion, préférant la passe à la frappe? C’est demander beaucoup que d’attendre systématiquement le meilleur de lui, si présent pour Servette depuis plus d’un an, même sur le flanc gauche, contre nature. La rançon du talent.

À 21 ans, le Français s’est imposé comme une évidence. Il est peut-être arrivé à Genève sur les pattes arrière, espérant mieux que la D2 helvétique la saison passée alors qu’il venait de signer son premier contrat pro avec Lyon, mais depuis, tout a changé. «Timo» se régale. Il a trouvé ses repères, est heureux en Suisse et s’est engagé pour trois ans avec Servette. Un arrangement avantageux avec Lyon l’a permis: 70 000 euros (77 000 francs) pour s’attacher les services du joueur et un intéressement de l’OL fixé à 20% sur un prochain transfert.

Qui pour remplacer Ondoua?

«J’ai eu un coup de cœur pour Servette, sourit-il. C’est un club parfait pour moi, qui suis sensible à l’esprit qui règne dans un groupe. Retourner à Lyon sans perspectives précises pour jouer, ce n’était pas évident. Alors que tout était réuni ici, à Genève. D’autant plus avec la promotion. C’est une nouvelle aventure qui commence pour moi avec finalement le seul club où j’ai évolué en tant que professionnel.»

Cette saison, recentré en No 8 axial, Cognat a retrouvé sa place de prédilection. Il était associé jusque-là à Gaël Ondoua. Malheureusement, le Camerounais s’est blessé contre Sion (cheville, trois semaines d’absence). Cognat demeure incontournable: il a cette capacité d’accélération et de percussion, ce sens de la passe aussi (voir son travail sur le but de Wüthrich à Berne). Il aime prendre les espaces, les boucher aussi.

Reste qu’Alain Geiger va devoir bouger ses lignes. Qui pour remplacer Ondoua? Contre Sion, c’était Boris Cespedes. Le bloc bas des Valaisans favorisait ce choix. Mais si Geiger cherche un No 6 plus physique, il a sous la main Kastriot Imeri. Le jeune international a tout pour être lancé dans le bain, Servette a tout à gagner à lui faire confiance à la façon de YB avec Zakaria.

Un duo Cognat-Imeri contre Lucerne, dimanche? À voir. «J’aime bien l’axe, souligne Cognat. C’est mon poste de formation, je ne l’ai pas oublié. Je sais aussi, c’est vrai, que je dois me faire violence pour plus prendre mes responsabilités, comme contre Sion, en étant parfois plus égoïste. J’y travaille.»

Dans tous les cas, en 4-2-3-1 ou en 4-1-3-2 (avec Cognat sur la gauche comme en seconde période contre Sion), Servette va déjà devoir revoir son onze de base. En faisant confiance à son banc. On sait que pour l’étoffer, Geiger attend fébrilement un renfort en attaque (un joueur venant de L1, en prêt).

Une solution de passe en plus pour Cognat dans ses percussions, le cas échéant.

Créé: 01.08.2019, 22h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.