Chênois veut faire son nid en LNB pour voir plus haut

HandballGrâce à lui, la Suisse romande remet un pied en ligue nationale. Mais encore une fois, le plus dur sera d’y rester.

Scène de liesse dans le camp chênois après la victoire en finale de promotion face à Frauenfeld.

Scène de liesse dans le camp chênois après la victoire en finale de promotion face à Frauenfeld. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fête a été belle, digne de l’événement. Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe romande perce le Röstigraben et se hisse en LNB. En dominant Frauenfeld, Chênois a réussi l’exploit, il est le seul. Le club de Sous-Moulin est un récidiviste obstiné. C’est sa troisième ascension sous la présidence décennale du Bernois Simon Aeschbacher. Et cette fois, il va tout faire pour éviter le retour à la case départ.

Alors, la fête ne s’est pas prolongée. «Dimanche déjà, on s’est remis au travail. On avait des entretiens avec certains joueurs. Pour nous, la saison prochaine a déjà commencé», indique Baptiste Nicot.

Un mur roumain au but

À force de persévérance, l’entraîneur français est parvenu à ses fins. Engagé en 2017 pour jouer les pompiers de service, il n’avait pas pu échapper à la culbute en 1re ligue. Puis, l’an passé, la promotion lui est passée sous le nez. Trop de blessés à déplorer après un début de saison trop beau. Une claque mais une frustration bonne conseillère. «On a appris de nos erreurs. On a su corriger le tir en étoffant notre contingent», explique Baptiste Nicot. Pari réussi. Au terme d’un exercice parfaitement accompli, Chênois a forcé le passage en serrant sa garde grâce aux parades de son gardien roumain Eugeniu Andreev (50% d’arrêts!), arrivé l’été dernier, et en musclant son attaque malgré la blessure du fidèle Adrien Molinié, son meilleur buteur.

«Tous les joueurs se sont mis au diapason, les jeunes issus de l’académie comme les plus anciens, enrôlés pour apporter leur expérience, se félicite le technicien de Sous-Moulin. C’est une victoire collective. La force de caractère était avec nous.» Cette dynamique, il en aura besoin pour faire le grand saut. «Car la LNB, c’est un autre niveau, dit-il. Un combat nous attend tous les week-ends.» D’une certaine façon, son contingent a déjà le profil de l’emploi. «Oui, en Coupe, on a battu Baden, 5e de LNB. Mais ce n’était qu’un match. J’espère pouvoir conserver l’ossature de l’équipe et consolider sa base. Une chose est sûre, il va falloir encore plus se retrousser les manches.»

(TDG)

Créé: 22.05.2019, 21h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...