Chênois veut grandir, du papier au terrain

VolleyballPour Charly et ses hommes, la saison s’ouvre samedi à Sous-Moulin avec un premier gros test contre Näfels (18 h).

Le talentueux Luka Babic sera à nouveau l’un des atouts majeurs de Chênois.

Le talentueux Luka Babic sera à nouveau l’un des atouts majeurs de Chênois. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour cet irréductible passionné de volleyball, l’été a été long. Quatre mois sans ballon, sans analyse tactique, sans entraînement à préparer. Charly Carreño a dû ronger son frein, d’autant que la fédération espagnole l’avait dessaisi de son poste d’assistant-coach national qu’il occupait depuis cinq ans.

«Une éviction difficile à accepter après tant d’années de bons et loyaux services», se désole l’ex-international, écœuré. Heureusement, l’entraîneur espagnol a depuis retrouvé Chênois, «une équipe nouvelle, plus équilibrée et meilleure que la saison passée», estime-t-il. A la veille de la reprise, samedi à Sous-Moulin contre Näfels (18 h), il en parle avec enthousiasme et ambition. S’il est resté à Genève, c’est parce qu’il croit en ce club.

Le pari de la jeunesse

Un budget limité n’interdit pas de bâtir un contingent de qualité. C’est la gageure que Chênois, toujours en pleine phase de redressement économique, espère avoir réussi. «L’argent ne fait pas tout. Une équipe se construit aussi avec stratégie, comme on joue aux échecs», indique Charly Carreño. Formateur dans l’âme, il aime à parier sur la jeunesse. L’an passé, l’engagement de l’immense «pointu» Luka Babic et ses 2,12 m avait répondu à ses attentes. Pour lancer son mercato, Chênois a eu pour priorité de prolonger le contrat du prometteur attaquant monténégrin. Cette saison, le coach espagnol mise sur un autre «coup», le passeur international australien Arshdeep Dosanjh, aussi jeune (21 ans) que grand (2,05 m!). Un joueur qui a déjà roulé sa bosse en Finlande et qu’il juge nanti d’un «potentiel sans limites». «Il est encore très perfectible. Je lui fais changer certaines habitudes, gagner en vitesse d’exécution. Alors, forcément, il commet des erreurs. Mais il comprend ma philosophie, il assimile bien mes conseils. Ils sont dans sa tête, pas tous encore dans ses bras…»

Pour faciliter son adaptation et favoriser ses progrès, il compte sur une solide réception avec le retour à Sous-Moulin de Jérôme Fellay (revenu doublement titré d’Amriswil), l’apport de Quentin Zeller (ex-SSO, puis LUC) et l’expérience du libero serbe Milorad Kapur, lui aussi en provenance de Lausanne. «Si elle tient le choc, on pourra alors faire valoir nos forces, notamment au bloc et en attaque», indique-t-il en faisant notamment allusion à la taille XXL d’une équipe qui compte cinq joueurs de plus de 2 mètres, dont le central serbe Enes Dustinac, un autre transfuge du LUC. «Presque tous nos postes sont triplés. C’est un gage de sécurité», se réjouit-il.

Sans limites

Pour autant, Charly Carreño n’est pas naïf. «Sur le papier, l’équipe a beau être brillante, c’est sur le terrain qu’elle doit s’exprimer, et pas seulement physiquement. Le mental, la gestion des émotions et d’une saine agressivité primeront toujours», affirme-t-il. Et puis, il y a aussi les aléas à endurer, comme ces blessures à répétition qui ont gâché la préparation de l’équipe. Plus durement touché (à un mollet), Jérôme Fellay est resté trois semaines sur le flanc. Insuffisamment remis, il devra déclarer forfait samedi pour défier Näfels, l’un des favoris du championnat avec l’incontournable Amriswil.

Pas verni, Chênois devra aussi se passer du talentueux Denis Abramov (17 ans!), victime d’une entorse à la cheville. Du coup, c’est Babic qui coulissera en réception et Antonio Dos Santos (un autre espoir de 18 ans) qui prendra sa place à l’aile. Un casse-tête pour Charly?

«Non, une partie d’échec! Comme on s’entraîne pour être les meilleurs, on se battra sur le terrain pour être à la hauteur de nos ambitions», poursuit-il. Au fait, quel est son objectif? «Celui du club est d’accrocher une qualification européenne. Moi, je préfère ne pas me fixer de limites…» (TDG)

Créé: 12.10.2017, 20h30

Le contingent

Passeurs: Antoine Blazy (Sui, 27 ans, 1,87 m), Arshdeep Dosanjh (Aus, 21 ans, 2,05 m).

Centraux: Stepan Abramov (Sui, 29 ans, 1,93 m), Ruca Dos Santos (Por, 33 ans, 2,04 m), Enes Dustinac (SRB, 25 ans, 2,05 m).

Ailiers: Luka Babic (MNE, 23 ans, 2,12 m), Antonio Dos Santos (Sui, 18 ans, 1,97 m).

Réceptionneurs-attaquants: Denis Abramov (Sui, 17 ans, 1,96 m), Jérôme Fellay (Sui, 28 ans, 1,88 m), Quentin Zeller (Sui, 23 ans, 2 m).

Liberos: Milorad Kapur (SRB, 26 ans, 1,82 m), Yann Prönnecke (Sui, 21 ans, 1,84 m).

Entraîneur: Charly Carreño Cejudo (Esp).

Premiers matches: contre Näfels (14 oct), à Lausanne (21 oct), à Amriswil (28 oct), contre Lucerne (4 nov), à Einsiedeln (5 nov).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...