C'est à Collonge-Bellerive que la graine du tennis veut pousser

TennisLe tournoi ITF a lieu dès lundi. Avec plusieurs membres de la relève à l'affiche, dont Antoine Bellier et Johan Nikles.

Antoine Bellier et Johan Nikles, ici en 2016. Les deux compères espèrent s'illustrer la semaine prochaine à Collonge-Bellerive.

Antoine Bellier et Johan Nikles, ici en 2016. Les deux compères espèrent s'illustrer la semaine prochaine à Collonge-Bellerive. Image: GEORGES CABRERA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La tournée est lancée. Non, pas celle des patrons, mais de ceux qui aimeraient, un jour, pouvoir très sérieusement frapper à la porte du top 100 mondial. Première étape estivale du «circuit suisse Future ITF», placé sous la férule de Visilab, le tournoi de Collonge-Bellerive commence ce lundi (qualifications dès samedi) avec un plateau censé permettre à certains visages de se révéler.

Pendant que Roger Federer flambe et repart en quête de «sa» place de No 1 mondial de l'autre côté de l'Atlantique, ici, les autres, les sans-grade, chassent les tout petits points qui, pour eux, peuvent passer pour des pas de géant dans une hiérarchie ATP qui ressemble à une jungle entre les rangs 300 et 800. Une victoire par-ci et une autre par-là et voilà que le bond peut s'avérer conséquent. Mais, souvent, confirmer est la chose la plus dure à faire.

Onze mois et demi après avoir disputé l'un contre l'autre la finale du tournoi de Sion, Johan Nikles (vainqueur en terre valaisanne) et Antoine Bellier attendent ainsi toujours de faire un nouveau pas en avant. A Collonge-Bellerive, sous les yeux de leurs amis, les deux Genevois pourraient justement profiter du cadre pour signer de précieux succès et engranger d'importantes unités au classement. Nul doute que tous deux auront à coeur de réussir leur semaine genevoise avant d'enchaîner avec les épreuves de Neuchâtel et de... Sion.

Mais à Collonge, il faudra souquer ferme pour briller, car les candidats au titre ne manquent pas. Prenez Tobias Simon! Sacré l'an passé sur la terre battue genevoise, l'Allemand de 26 ans vient défendre son bien. Parce qu'il traverse une bonne période actuellement, l'intéressé se verrait bien rééditer son coup de 2016. Or, les faveurs de la cote vont d'abord à la tête de série No 1, le Bulgare Alexander Lazov (27 ans). Lui qui ne fait plus vraiment partie des jeunes pousses ne désespère pas de réaliser un jour un gros «truc» sur le circuit ATP.

Reste que pour l'heure, il doit d'abord briller sur le tour ITF. Gaucher inspiré, il va tenter de se frayer un chemin sur une brique pilée qui n'est pas sa surface préférée. Ses autres contradicteurs se nommeront Filip Horansky (Slovaque de 24 ans, récemment vainqueur à Wels et demi-finaliste à Porto) et Yann Marti, l'enfant terrible du tennis suisse qui tente encore, à 29 ans, de sortir de l'anonymat. (TDG)

Créé: 11.08.2017, 10h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

80% des insectes volants ont disparu en 30 ans
Plus...