Passer au contenu principal

Bellier-Nikles: un duo qui monte et rêve de titre

En solo ou avec le TC Genève, les deux Genevois continuent leur progression. Sans rien lâcher!

Antoine Bellier et Johan Nikles font cause commune aux Interclubs et se poussent sur le circuit pour entrer dans la carrière.
Antoine Bellier et Johan Nikles font cause commune aux Interclubs et se poussent sur le circuit pour entrer dans la carrière.
GEORGES CABRERA

Un vendredi du mois d’août, le parc des Eaux-Vives est un petit paradis sur terre, où l’atmosphère invite à la détente, au farniente. Le décor reste exceptionnel, digne d’une carte postale. Antoine Bellier (né en 1996) et Johan Nikles (1997) ne peuvent hélas guère en profiter. Eux qui défendent la bannière du TC Genève, engagé ce week-end dans les finales des Interclubs, foulent la terre battue pour bosser. Afin de réussir dans la carrière, les deux Genevois ne veulent et ne peuvent en effet rien laisser au hasard. «Le tennis, c’est un labeur quotidien, où il faut constamment faire preuve d’abnégation», lance le cadet. «Tu ne peux jamais te reposer sur tes lauriers, car les autres travaillent, et si tu lâches, tu perds tout, embraie son aîné. C’est une vraie course contre la montre.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.