Wawrinka porté en triomphe par la presse suisse

Open d'AustralieLes quotidiens helvétiques reviennent lundi sur le magnifique exploit de Stanislas Wawrinka, le «géant» de Melbourne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les journaux helvétiques n'ont pas assez d'adjectifs pour qualifier l'exploit du tennisman Stanislas Wawrinka dimanche à Melbourne. Le Vaudois a remporté avec brio dimanche sa première finale de Grand Chelem à l'Open d'Australie face à Raphaël Nadal.

24 Heures revient sur «l'impossible exploit» de l'enfant du pays érigé en «héros». Pour le quotidien, ce «coup de maître» ne peut en aucun cas être minimisé par la blessure de l'Espagnol.

Dans la Tribune de Genève, le journaliste Pascal Bornand estime que le tennis est comme l'univers, «constellé d'étoiles filantes» et salue le parcours incroyable de Stan. Pour le quotidien genevois, Nadal a «ployé sous les coups ardents du joueur suisse avant de plier le dos en feu».

Le Matin voit dans ce match une étape qui va désormais changer l'avenir du Vaudois. «Wawrinka a acquis une nouvelle dimension. Il fait désormais partie des géants», écrit-il. «Il ne sera plus jamais un vient-ensuite.»

Influence de l'entraîneur

20 minutes, pour qui «Stan écrit son nom dans l'histoire», insiste sur «l'éthique de travail» et la progression du joueur depuis un an au contact de son nouvel entraîneur Magnus Norman.

Le quotidien La Liberté a quant à lui donné la parole à Dimitri Zavialoff, entraîneur de Stanislas Wawrinka jusqu'en 2010. Pour celui-ci, «ce titre, il le mérite. C'est un travailleur au-dessus de la moyenne. J'espère que son parcours sera une source d'inspiration pour beaucoup d'enfants».

Le Vaudois fait également la une des journaux d'outre-Sarine. Le Blick, qui propose un long portrait du joueur, estime par exemple que cette victoire va permettre à Wawrinka de franchir un cap non seulement sportif, mais aussi financier. En plus de sa prime de 2,06 millions de francs reçue dimanche, Blick avance que le vainqueur de l'Open d'Australie franchira sans doute pour la première fois en 2014 un gain cumulé (primes et sponsors) qui atteindra deux chiffres (en millions). Le Tages Anzeiger parle, lui, de «la naissance d'un champion». (AEC / SI/nxp)

Créé: 27.01.2014, 10h18

Articles en relation

La presse internationale vante l'exploit de Wawrinka

Open d'Australie Stanislas Wawrinka fait les gros titres de la presse étrangère. En France, aux Etats-Unis ou en Italie, la victoire du Suisse à l'Open d'Australie est saluée. Plus...

Stanislas Wawrinka: «Ma vie va changer»

Tennis Entre incrédulité et fierté: tels étaient les sentiments qui berçaient le Vaudois Stanislas Wawrinka après son sacre à Melbourne. Plus...

People et anonymes félicitent Stanislas Wawrinka

Open d'Australie Le sacre de Stanislas Wawrinka à l'Open d'Australie dimanche a été largement commenté pendant et après la finale à Melbourne. Voici toutes les réactions. Plus...

Nadal brise le rêve de Federer et Wawrinka

Open d'Australie Le Bâlois Roger Federer ne retrouvera pas son compatriote Stanislas Wawrinka en finale de l'Open d'Australie. Il a été battu par son vieux rival Rafael Nadal. Plus...

Galerie photo

Les réactions sur le sacre de Wawrinka

Les réactions sur le sacre de Wawrinka Le Vaudois a remporté dimanche sa première finale du Grand Chelem à Melbourne face à Rafael Nadal.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.