Wanders a une revanche à prendre avec la Pontaise

AthlétismeLe Genevois de 23 ans reste sur deux échecs à Athletissima, où il défie les meilleurs cette année sur 5000 mètres.

Julien Wanders a pris ses marques jeudi à la Pontaise avec de jeunes athlètes. Aujourd'hui, il veut rivaliser avec les stars mondiales.

Julien Wanders a pris ses marques jeudi à la Pontaise avec de jeunes athlètes. Aujourd'hui, il veut rivaliser avec les stars mondiales. Image: KEYSTONE/Martial Trezzini

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je dois conjurer le mauvais sort.» Julien Wanders se sait attendu ce vendredi soir dans les hauts de Lausanne. Sur les coups de 21 heures, il se présentera sur la ligne de départ d’un 5000 mètres de haut vol. Une course qui aura surtout des airs de revanche pour le Genevois.

En effet, la Pontaise se refuse toujours au coureur de 23 ans. Il y a deux ans, Wanders avait dû abandonner, littéralement asphyxié par le rythme imposé par les meilleurs. Un baptême du feu douloureux que sa 13e place de 2018 n’a pas atténué. «Je veux effacer ces deux courses ratées. La seule manière de le faire, c’est de réussir quelque chose de grand devant le public suisse.»

Le train de course s’annonce effréné sur ce 5000 mètres de classe mondiale, emmené par une impressionnante délégation éthiopienne. Quinze coureurs de la liste de départ ont déjà couru la distance en moins de treize minutes. C’est le cas de Paul Chelimo. Le vice-champion olympique fera ses grands débuts à Lausanne. Originaire d’Iten, l’Américain connaît bien Wanders, qui vit depuis plusieurs années au Kenya dans cette ville d’altitude. «Grâce à un ami commun, je me suis retrouvé sur place dans le même groupe d’entraînement que Julien, confiait-il jeudi en conférence de presse. Physiquement, je peux vous dire qu’il est prêt. Ce n’est plus qu’une question de mental désormais pour lui.»

Le Genevois le sait. Il doit être prêt pour cette guerre psychologique que les meilleurs coureurs se livrent en tête de course. «Rien ne remplace les frictions, la tension, les bousculades au cœur du peloton dans les grandes compétitions, soulignait le principal intéressé à quelques heures du départ. Sur la piste, tu es obligé d’être solide mentalement. Je dois encore travailler cet aspect stratégique qui reste ma principale faiblesse.» Une carence qui lui avait d’ailleurs coûté cher lors des Championnats d’Europe de Berlin l’été dernier. À la lutte pour la victoire sur le 10 000 mètres, il avait craqué dans le dernier tour pour échouer au septième rang.

Depuis, le «Kényan blanc» est passé dans une autre catégorie en enchaînant les exploits sur la route. Il a abaissé à deux reprises le record d’Europe du 10 kilomètres fin 2018 (en 27’ 25), avant d’effacer la légende Mo Farah des tablettes quelques semaines plus tard. Wanders est devenu le coureur européen le plus rapide sur le semi-marathon en claquant 59’ 13 au mois de février dans le désert émirati.

Adoubé par les meilleurs

Une progression fulgurante saluée par Joshua Cheptegei jeudi à Lausanne. L’Ougandais en impose dans le milieu. Ce talent brut avait déjà décroché l’argent aux Mondiaux de Londres en 2017, à 20 ans seulement. Il sera un allié de choix pour le coureur genevois à Athletissima, puisque les deux hommes sont coéquipiers au sein de la réputée NN Running Team. «Nous sommes convaincus que le travail d’équipe est la clé, appuyait l’Africain. Avec cette collaboration, nous pouvons accomplir de grandes choses.»

Julien Wanders est un membre à part entière de cette formation privée depuis l’année dernière. Il y côtoie notamment des légendes comme Eliud Kipchoge ou Kenenisa Bekele. «Être dans la même équipe que ces grands champions, c’est quelque chose d’énorme. On apprend toujours des meilleurs et leurs conseils sont précieux.»

Ce vendredi soir, Julien Wanders ne compte pas faire trop de calculs. Il cherchera avant tout à tenir le plus longtemps possible la foulée des meilleurs. «Je veux me battre devant, quitte à exploser. Cela ne m’intéresse pas de réussir un chrono en courant au train.» Le Genevois, porté par le public, aura-t-il les jambes pour encaisser le choc? Sa revanche avec la Pontaise est à ce prix.

Créé: 05.07.2019, 09h32

À suivre

Les cinq stars du meeting


Mariya Lasitskene
La tsarine du saut en hauteur survole la concurrence depuis le début de la saison. La Russe a effacé 2,06 m à Ostrava à la fin de juin. Une hauteur qu’elle avait franchie pour la première fois en 2017… à Athletissima. Le record du monde (2,09 m par Kostadinova en 1987) n’a jamais été autant à sa portée. Si les conditions sont idéales, elle pourrait s’y attaquer ce vendredi.

Shelly-Ann Fraser-Pryce
La double championne olympique est de retour aux affaires après avoir donné naissance à son premier enfant. La Jamaïquaine impressionne déjà. Elle effectuera sa première sortie en Europe cette saison du côté de la Pontaise. Avec Schippers, Asher-Smith, Ta Lou et Kambundji, ce 100 m féminin va faire des étincelles.

Noah Lyles
L’Américain est déjà l’une des stars du sprint mondial alors qu’il n’a pas encore fêté ses 22 ans. Ce showman hors pair assurera le spectacle sur 200 m, aux côtés de Ramil Guliyev, Andre De Grasse et Alex Wilson. Le Bâlois est devenu dimanche le premier Suisse à passer sous les 20 secondes sur la distance.

Justin Gatlin
Rien n’arrête le champion olympique de 2004, pas même les années. À 37 ans, le New-Yorkais tient encore le haut de l’affiche. Le champion du monde en titre du 100 m a claqué 9’’87 dimanche à Stanford (EU).

Renaud Lavillenie
Le Français est un habitué d’Athletissima. De retour de blessure, le perchiste doit désormais retrouver de la hauteur. Le concours s’annonce relevé à la Pontaise. Outre Lavillenie, l’Américain Kendricks, le Brésilien Braz et le Suédois Duplantis lutteront pour la victoire. Quatre hommes qui ont déjà franchi six mètres. U.CY

Le programme

19.00
Javelot D (Ligue de diamant).
19.05
Poids D (LD).
19.20
Triple saut D (LD).
19.44
1500 m fauteuils roulants M.
19.54
400 m haies M.
20.03
400 m D (LD).
20.10
Perche M (LD).
20.10
200 m D.
20.18
800 m D.
20.25
Hauteur D (LD).
20.28
110 m haies M (LD).
20.37
800 m M (LD).
20.45
Longueur M. (LD).
20.46
100 m D. (LD).
20.55
5000 m M. (LD).
21.15
100 m M.
21.23
400 m haies D (LD).
21.32
1500 m M (LD).
21.42
200 m M (LD).
21.50
4 x 100 m D

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.