Avenir de Petkovic: on saura mardi

FootballL'ASF a convoqué une conférence de presse pour mardi (14h30). Elle devrait annoncer la prolongation du contrat du sélectionneur national, pour deux ans.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aux commandes de l'équipe de Suisse, Vladimir Petkovic participera à son troisième tournoi majeur l'été prochain. Le «Mister» a, à deux reprises, passé l'épreuve des poules en France, en 2016, et en Russie, en 2018. Il espérera faire au moins aussi bien lors de l'Euro 2020, qui lui a réservé un groupe compliqué (Pays de Galles, Turquie et Italie), mais aussi de longs déplacements pas forcément simples à gérer.

Ce Championnat d'Europe au format inédit, disséminé dans douze villes différentes en Europe, sera-t-il son baroud d'honneur à la tête de l'équipe nationale? Vladimir Petkovic rempilera-t-il, au contraire, et signera-t-il un contrat lucratif sur la route du Mondial hivernal au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre), lui qui touche actuellement près d'un million de francs par saison et obtiendra, s’il paraphe une nouvelle entente, une jolie augmentation? Ce devrait être la deuxième option, selon «Blick».

L'Association suisse de football répondra, mardi après-midi, dans sa maison de Muri à ce secret de polichinel. Les pontes de l'ASF et son président Dominique Blanc ont toujours été clairs. L'ancien entraîneur des Young Boys, de la Lazio ou encore du FC Sion était leur priorité et ils voulaient mettre les choses au clair bien en amont de l'Euro, histoire de ne pas laisser leurs joueurs dans le flou.

L'excellent bilan de Petkovic

Le natif de Sarajevo (56 ans) présente un bilan quasiment parfait à la tête de l'équipe de Suisse. En 60 matches, il a mené les siens à 34 victoires, 10 nuls et 16 défaites – dont deux aux penalties… – seulement. Il est également l'égal de la légende Köbi Kuhn, qui a coaché la «Nati» lors de trois tournois majeurs. Petkovic est, de plus, très apprécié de ses joueurs et a toujours su fédérer un groupe aux origines multiples.

Si la Suisse devait se chercher un nouveau sélectionneur dans les prochains jours, elle n'est pas sûre du tout de ce qu'elle arrivera à dénicher, même si le poste est désormais prisé et prestigieux. Avec Vladimir Petkovic, en revanche, elle est en terrain connu et les résultats plaident largement pour une prolongation de la collaboration, quitte à devoir faire un effort financier. Réponse dans quelques heures.

Robin Carrel

Créé: 24.02.2020, 18h30

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...