Le vice-capitaine du Real a soustrait 500'000€ au fisc

EspagneMarcelo, le défenseur brésilien du Real Madrid, a reconnu devant la justice espagnole avoir commis une fraude d'un demi-million d'euros au détriment du fisc.

Marcelo à droite.

Marcelo à droite. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vice-capitaine du Real a été entendu mardi au tribunal d'Alcobendas, dans la banlieue de Madrid. Soupçonné d'avoir utilisé des sociétés écrans pour dissimuler des revenus tirés de ses droits à l'image, il versera les 490'917 euros (572'000 francs) que lui réclamait le parquet de Madrid au titre de l'exercice 2013, selon une source judiciaire.

Cette reconnaissance est le premier pas en vue d'une issue négociée de l'affaire pour Marcelo.

Une fois rédigé, l'accord entre le parquet, le représentant de l'Etat espagnol et le joueur sera présenté à un juge. Cet accord comprendrait une peine de quatre mois de prison, correspondant en Espagne à du sursis, et une amende équivalente à 40% de la somme soustraite au fisc, a-t-on précisé de même source. (si/nxp)

Créé: 28.11.2017, 16h15

Galerie photo

Les «Panama Papers» secouent le monde

Les «Panama Papers» secouent le monde 140 personnalités internationales ont utilisé des sociétés offshore pour cacher des avoirs. Les documents, regroupés sous la dénomination Panama papers, ont été exploités par une centaine de journaux.

Articles en relation

Marcelo au Real Madrid jusqu'en 2022

Football Le latéral brésilien a prolongé son bail mercredi de deux ans avec les champions d'Europe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...