Viñales en pole, Marquez 5e avec une épaule luxée

MotocyclismeLe champion du monde espagnol a chuté avant de signer le cinquième chrono du jour. Lüthi à côté de Rossi sur la grille.

Marc Marquez est tombé, est revenu à son stand, puis est reparti pour signer le cinquième chrono des qualifications.

Marc Marquez est tombé, est revenu à son stand, puis est reparti pour signer le cinquième chrono des qualifications. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rappelez-vous du tour d’honneur de l’ancien et du nouveau champion du monde Marc Marquez à Motegi (Jap): en embrassant un peu trop violemment son copain Scott Redding (Aprilia), Marc Marquez s’était disloqué son épaule gauche, qu’il va faire opérer les premiers jours de décembre.

Après avoir dominé les essais du GP de Valence, Marquez n’a pas évité l’erreur dans son premier tour des qualifications, sur une piste qui a séché au fil des heures. La chute est survenue à grand vitesse, l’Espagnol a rebondi dans le bac à sable, avant de se relever en criant de douleur et en se tenant sa fameuse épaule gauche.

Revenu rapidement à son camion, il en est ressorti quelques minutes plus tard, épaule remise à sa place; il a repris la piste avec sa seconde moto pour signer le cinquième chrono. Il s’élancera, dimanche, de la deuxième ligne de la grille de départ, pour ce Grand Prix qui, la météo l’affirme, se jouera sous la pluie.

Dix-septième, Thomas Lüthi (Honda) sera aux côtés de Valentino Rossi (Yamaha) sur la sixième ligne. Le Suisse signe sa meilleure qualification pour son ultime course en MotoGP: «Mais il y a de la frustration, car il y avait moyen de mieux faire. Aujourd’hui, j’étais prêt à donner encore plus, la moto un peu moins. Il est vrai que les quelques tours sur la trajectoire qui séchait de la quatrième séance d’essais libres, puis les qualifications, ont été les seuls moments passés avec les pneus slicks. Les choses semblent claires pour demain, nous devons nous préparer pour une course mouillée; elle sera longue et il faudra la terminer.»

En Moto2, l’exploit du jour est signé par le Zurichois Jesko Raffin (Kalex, 12e chrono), pilote remplaçant en cette fin de saison qui, comme ce fut déjà le cas à Misano, puis en Aragon, montera dans la cabine du commentateur de SF Claude Jaggi dès la fin de sa course, pour apporter son savoir en MotoGP. Dominique Aegerter (KTM, 24e temps) s’élancera pour sa part de la huitième ligne.

Créé: 17.11.2018, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...