Le triathlon de Genève s’apprête à vivre un nouveau bain de foule

TriathlonPrès de 2200 concurrents sont attendus ce week-end, lors de la 29e édition.

La 29e édition promet d'être radieuse mais pas trop froide. Tant mieux pour le bain des trithlètes.

La 29e édition promet d'être radieuse mais pas trop froide. Tant mieux pour le bain des trithlètes. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ici, au cœur de l’été et de la rade, la tradition du triathlon a parfois bu la tasse mais, à chaque fois, elle a su remonter à la surface. Suer pour mieux… replonger, tel est le destin du Genève Triathlon, ce serpent du lac qui frétille depuis trente ans en escaladant en danseuse le vénérable chemin de l’Impératrice. L’an passé, sur les cendres dorées d’un triomphe européen – celui de la Suissesse Nicola Spirig, titrée en 2015 – il a repris sa route grâce à l’engagement du groupe OC Sport et à l’attachement que lui témoignent les autorités locales. Et c’est ainsi, son élan retrouvé, qu’il s’apprête à vivre ce week-end un nouveau bain de foule.

Plus populaire que jamais, voilà comment se présente cette 29e édition, celle de tous les records. Près de 2200 concurrents, soit 500 de plus que l’an passé, sont annoncés sur les trois formats de course. C’est le reflet d’une épreuve ouverte à tous. Une mosaïque d’efforts qui démystifie le monument sans dénaturer le mythe. «À Genève, le triathlon impose toujours le respect, mais il fait moins peur. Avec notre formule super-sprint, rebaptisée cette année «découverte», il devient plus abordable», indique Benjamin Chandelier, également aux manettes du marathon.

La recette du succès

Piqués au vif, les novices se sont mis au light avec bonheur. 250 mètres de nage, ce n’est pas la mer à boire! Complété par 6 km de vélo et 2,5 km de course à pied, ce triptyque de poche permet une parfaite initiation. La catégorie est sold-out, comme la version «short». Du coup, c’est dimanche, dans l’épreuve olympique, que Swann Oberson, l’ancienne championne du monde de natation en eau libre, se mouillera. Sa préparation n’est pas optimale, mais on connaît son tempérament de battante, elle assurera! Côté masculin, c’est Thomas Huwiler qui jouera les poissons pilotes. L’été dernier, l’ancien pistard genevois, reconverti dans le triathlon longue distance, s’était illustré en remportant les trois courses au programme! Même en l’absence d’une concurrence de pointe, il saura lui aussi défendre sa réputation.

«On a relancé la machine. Avant de miser sur l’élite et revendiquer un label international, on préfère d’abord consolider les bases de la manifestation», plaide Benjamin Chandelier. La recette du succès: rester fidèle à un parcours de rêve, tracé entre Bains des Pâquis et Impératrice, populariser la discipline et mettre en scène un spectacle urbain qui ravit autant les initiés que les touristes. À cet effet, le parc de change quittera le quai marchand pour s’étendre sur la chaussée du quai du Mont-Blanc. Le triathlon y gagnera en espace et en visibilité. (TDG)

Créé: 11.07.2018, 18h18

Le programme

Samedi. 9 h: kidsathlon. 9 h 15: écoliers. 11 h 30: short (H/D/relais). 16 h: découverte (H/D/relais). 19 h: Run Bike (en duo).
Dimanche. 10 h: standard (H/D/relais)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Pour ou contre l'écornage des vaches?
Plus...