«Je vais très bien, vu les circonstances»

Ski alpinMarc Gisin s’en sort bien. Dans une interview à la SRF, il assure que ses tests cognitifs sont bons et avoir eu beaucoup de chance.

L'Obwaldien en a encore pour 3 semaines avec les béquilles.

L'Obwaldien en a encore pour 3 semaines avec les béquilles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

15 décembre dernier. Bormio. Le Suisse se rate avant un saut et s’envole dans le ciel italien. La chute est dure, très dure. Il est évacué en hélicoptère. L’inquiétude était énorme et il avait même dû être placé sous respiration artificielle. Moins d’une semaine plus tard, il quittait les soins intensifs de l’hôpital de Lucerne, au plus grand soulagement de tous. Mieux, un mois après, il assure que… tout va bien ou presque.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que l’Obwaldien de 30 ans est une force de la nature. «Je vais très bien, vu les circonstances, a-t-il assuré au micro de la SRF, depuis Rheinfelden, où il poursuit sa physiothérapie. Les médecins sont stupéfaits et ravis de la rapidité avec laquelle les choses évoluent pour moi.» Mais il y a encore du boulot et cela va prendre du temps, car l’homme doit encore soigner deux petites fractures à une hanche et se balader les trois prochaines semaines avec des béquilles.

La plus grande inquiétude concernait son cerveau, qui avait déjà été bien ébranlé sur la descente de Kitzbühel en 2015. Celui-ci a plutôt été épargné cette fois. «J’ai fait un simple test cognitif et tout était à 100%, a raconté le Suisse. Mais quand il s’agit de la tête, il faut faire attention et toujours surveiller la situation de près. Ce qui me stresse davantage est toutefois le pourquoi de ma chute. Je ne sais pas s’il y a un endroit pire sur la Coupe du monde pour tomber. J’ai eu beaucoup de chance, mais je n’en ai aucun souvenir.»

Marc Gisin était pourtant heureux, en ce début de saison de Coupe du monde. «Depuis mon accident de 2015, c’était la première fois que je pouvais débuter l’exercice en étant à fond. Ça aurait pu être une bonne année et ça me rend triste, a-t-il expliqué, avant de refuser d’évoquer un retour rapide sur le cirque blanc. Skier est ce que je préfère dans la vie, mais après un tel envol, on se demande si ça a un sens…»

Voir cette publication sur Instagram

Hello my friends. Well I guess by the end of last year the universe wanted to know how heavy of a slam my body can take, how many teeth I gotta loose or brake until I can join the @nhl or how many drugs it would take to put me in a 1 week - powernap...among some other crazy shit. I guess I passed that „test“ cause I‘m still here and I‘m still smiling. I wanna say thank you to all the doctors involved and especially the mountain rescue team in Val Gardena. I also want to apologize to my family, girlfriend, friends and everyone I scared or shocked in a way. Also sorry to all the guys who had to wait after me during the race. And another thank you to everyone who wrote me a message, a letter or has sent some healing vibes. I hope I answered to all of you in a way. ?????????? I‘m super happy with the progress my body is making and it should heal up completely in the near future! ????? #istillthinkcamelsarecool

Une publication partagée par Marc Gisin (@marcgisin) le

(nxp)

Créé: 09.01.2019, 12h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...