Passer au contenu principal

FootballLes «supporters» de GC sèment encore la zizanie

Les fans zurichois ont provoqué une deuxième interruption de match en moins de 2 mois! Grasshopper n'est donc pas officiellement relégué...

Malgré l'intervention des forces de l'ordre, le match entre Lucerne et GC n'a jamais repris.
Malgré l'intervention des forces de l'ordre, le match entre Lucerne et GC n'a jamais repris.
Keystone

Après s’être déjà «distingués» à Sion, au stade de Tourbillon, les supporters de Grasshopper ont à nouveau provoqué une interruption de match, dimanche après-midi à Lucerne. La deuxième en moins de deux mois…

Mais cette fois, foin de fumigènes! Des fans zurichois ont signifié leur mécontentement en franchissant les grillages de sécurité, en se montrant menaçants et en envahissant partiellement la pelouse de la Swissporarena.

L’arbitre - M. Dudic - a été contraint de renvoyer prématurément les deux équipes aux vestiaires, malgré l’intervention des forces de l’ordre et les appels au calme répétés des joueurs de Grasshopper. Il restait alors une grosse dizaine de minutes à égrainer.

Le résultat n'a pas été entériné

Pitoyable dans son jeu, réduit à dix après l’expulsion de Basic à la 45e minute, dominé outrageusement (11 tirs à 1 sur l’ensemble de la rencontre!), GC était mené 4-0 et s’acheminait tout droit vers l’officialisation - mathématique - de sa relégation en Challenge League.

Même si ce purgatoire promis aux «Sauterelles» en perdition ne fait pas l’ombre d’un doute, le résultat de ce Lucerne - GC n’a donc pas été entériné. En l’état, il faudra attendre le verdict de la Swiss Football League pour que cette relégation devienne officielle.

Comment imaginer cependant un autre dénouement qu’une victoire 3-0 de Lucerne sur le tapis vert? Cette sentence avait d’ailleurs été appliquée pour le match entre Sion et Grasshopper du 16 mars dernier.

Bâle boit le calice jusqu'à la lie

Le «must» traditionnel de Super League entre Young Boys et Bâle est dès lors passé inaperçu, ou presque. Dans un stade de Suisse joliment garni et chaud comme la braise, les Bernois l’ont emporté 3-1 au terme d’un monologue.

Les Rhénans ont ouvert la marque à la 4e minute déjà par Fabian Frei sur… leur unique tir cadré de la première mi-temps. YB s’est ensuite créé une bonne demi-douzaine d’opportunités, mais a dû patienter jusqu’à l’heure de jeu pour égaliser grâce à Jean-Pierre Nsamé.

A 11 contre 10 à la suite de l’expulsion de Zambrano (72e), les champions de Suisse ont ensuite concrétisé leur écrasante supériorité grâce à un doublé de l’international camerounais Moumi Ngamaleu.

A une journée du terme du championnat, et à titre anecdotique, Bâle accuse désormais 23 points de retard sur Young Boys. Un gouffre!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.