Passer au contenu principal

Formule 1GP de Grande-Bretagne: Hamilton impérial

Lewis Hamilton (Mercedes) a signé la 57e victoire de sa carrière en formule 1 à Silverstone.

Lewis Hamilton (Mercedes) a balayé l'hypothèse selon laquelle il pourrait être sacré champion du monde de F1 dès le Grand Prix des Etats-Unis, dimanche. (Jeudi 19 octobre 2017)
Lewis Hamilton (Mercedes) a balayé l'hypothèse selon laquelle il pourrait être sacré champion du monde de F1 dès le Grand Prix des Etats-Unis, dimanche. (Jeudi 19 octobre 2017)
AFP
Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone. Le triple champion du monde anglais a signé la 57e victoire de sa carrière en formule 1 après avoir mené d'un bout à l'autre.
Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone. Le triple champion du monde anglais a signé la 57e victoire de sa carrière en formule 1 après avoir mené d'un bout à l'autre.
Keystone
En bas de gauche à droite, Kimi Raikkonen, Sebastian Vettel, Valtteri Bottas, Lewis Hamilton, Daniel Ricciardo, Max Verstappen, Sergio Perez, Esteban Ocon. Au milieu de gauche à droite, Stoffel Vandoorne, Fernando Alonso, Felipe Massa, Lance Stroll, Nico Hulkenberg, Jolyon Palmer. En haut de gauche à droite, Kevin Magnussen, Romain Grosjean, Daniil Kvyat, Carlos Sainz Jr, Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein. (Dimanche 26 mars 2017)
En bas de gauche à droite, Kimi Raikkonen, Sebastian Vettel, Valtteri Bottas, Lewis Hamilton, Daniel Ricciardo, Max Verstappen, Sergio Perez, Esteban Ocon. Au milieu de gauche à droite, Stoffel Vandoorne, Fernando Alonso, Felipe Massa, Lance Stroll, Nico Hulkenberg, Jolyon Palmer. En haut de gauche à droite, Kevin Magnussen, Romain Grosjean, Daniil Kvyat, Carlos Sainz Jr, Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein. (Dimanche 26 mars 2017)
AFP
1 / 24

Le Grand Prix de Grande-Bretagne a épousé un scénario parfait pour Lewis Hamilton (Mercedes). Irrésistible vainqueur à Silverstone, le triple champion du monde anglais s'est totalement relancé dans la course au titre.

Hamilton a signé la 57e victoire de sa carrière en formule 1 après avoir mené d'un bout à l'autre devant son public en délire. Le champion a aussi beaucoup fait pour sa popularité en s'adonnant au crowd-surfing comme une star du rock après la cérémonie du podium.

Le pilote Mercedes s'est imposé à Silverstone pour la cinquième fois, la quatrième consécutivement. Auteur de la pole position après un tour d'anthologie, Hamilton n'a jamais été inquiété durant cette course parfaitement maîtrisée et encore ponctuée par le record du tour.

Avec cinq succès au GP de Grande-Bretagne, Lewis Hamilton rejoint au palmarès l'Ecossais Jim Clark, star des années 1960, et le Français Alain Prost.

«Ce n'est jamais facile. Je suis si fier d'avoir gagné pour les fans. L'équipe a été parfaite durant tout le week-end, sans la moindre erreur. Bravo à Valtteri pour son incroyable remontée. Maintenant, le plan est de gagner le championnat», a déclaré le vainqueur.

A un point de Vettel

Grâce à son quatrième succès de la saison, le no 44 a surtout quasiment gommé l'écart au championnat du monde par rapport à Sebastian Vettel (Ferrari). L'Allemand a fini seulement 7e après une crevaison à un tour de la fin alors qu'il occupait le 3e rang.

Vettel n'a désormais plus qu'un point d'avance sur Hamilton à mi-saison. Le prochain Grand Prix, dans deux semaines en Hongrie, s'annonce déjà chaud. Mais la tendance semble pencher du côté des Flèches d'argent...

Valtteri Bottas a en effet apporté le doublé aux Mercedes, après une belle remontée. Le Finlandais, parti 9e sur la grille après une pénalité, a fait une très belle course. Il est 3e du championnat, à 26 points de Vettel.

Crevaisons chez Ferrari

Kimi Raikkonen (Ferrari), qui semblait pouvoir viser la 2e place, a lui aussi été victime d'une crevaison, un tour avant Vettel. Il a quand même fini 3e. Ces problèmes qui ont tous deux affecté le pneu avant gauche (gomme tendre) des machines de Maranello vont sans doute susciter bien des interrogations.

Les Red Bull-TAG Heuer de Max Verstappen et Daniel Ricciardo - auteur d'une spectaculaire remontée après être parti 19e - ont fini 4e et 5e, devant la Renault de Nico Hülkenberg.

Le British GP n'a pas souri non plus aux Sauber-Ferrari, qui ne sont pas parvenues à se hisser dans les points. Marcus Ericsson est 14e et Pascal Wehrlein 17e.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.