La Suisse décroche le bronze aux Mondiaux

EscrimeVainqueurs de la Chine, les épéistes suisses - champions du monde en titre - ont pris la troisième place à Budapest.

Les Suisses avaient perdu en demi-finale contre la France (45-27).

Les Suisses avaient perdu en demi-finale contre la France (45-27).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les épéistes suisses ont remporté la petite finale des Mondiaux d’escrime lundi à Budapest. Max Heinzer, Benjamin Steffen, Michele Niggeler (et le remplaçant valaisan Lucas Malcotti) ont écarté la Chine (45-35) pour décrocher la médaille de bronze.

Une défaite «à oublier»

Le quatuor suisse, champion du monde en titre, avait connu l’élimination en demi-finale plus tôt dans la journée face à la France (45-27). Les Tricolores ont décroché l’or mondial dans la foulée en battant l’Ukraine. «Nous sommes passés à côté de cette demi-finale, regrettait Max Heinzer au téléphone depuis la Hongrie. En tant que compétiteurs, nous avions à coeur de rebondir. Pour cela, on avait un peu plus de trois heures pour oublier cette défaite.»

Face aux Chinois, c’est Benjamin Steffen qui a fait la différence. Le Bâlois a largement dominé Zijie Wang lors du 7e des 9 duels (9-3). Un partiel qui a permis à la Suisse de prendre le large (32-27). «Nous avons remporté les trois derniers matches, soulignait Heinzer. Nous étions plus frais mentalement. Au-delà de la victoire, nous avons cherché à être offensifs, à aller chercher les points.»

Dernier point spectaculaire

Une volonté d’attaquer qui s’est notamment illustrée sur le point décisif remporté de manière spectaculaire par le Lucernois. Après un contre, Heinzer a sauté pour toucher son adversaire dans le dos. «C’est ma botte secrète, précisait-il quelques minutes après la victoire suisse. Je la travaille souvent à l’entraînement. C’était le meilleur moyen de s’imposer avec panache.»

En Hongrie, la Suisse était la tête de série numéro 2 de ces Mondiaux 2019. Heinzer, Steffen, Niggeler et Malcotti avaient éliminé le Vietnam (en 16e), le Venezuela (en 8e) et Israël (en quarts) - à chaque fois sur le score de 45-34 - pour arriver dans le dernier carré. Cette troisième place est un pas dans la bonne direction vers une qualification pour les JO de Tokyo 2020.

Cinq équipes pour quatre places

«C’est une excellente opération, se félicitait lundi soir Olivier Carrard, président de Swiss Fencing. Il y a désormais une lutte à cinq pour quatre places avec la France, l’Ukraine, l’Italie et la Russie. Nous avons marqué de gros points durant ces Mondiaux, aussi sur le plan psychologique.»

Créé: 22.07.2019, 18h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.