Pour Stepan Abramov, Chênois doit retrouver l’état de grâce

VolleyballCe mercredi, à Sous-Moulin (20h), face à un LUC revigoré, Chênois veut se ressaisir. Balle de match en jeu. Coach assistant intermittent, l'ex-capitaine donne son avis.

Ruca et ses coéquipiers viennent de battre le LUC à domicile à deux reprises. Pourquoi pas une troisième fois?

Ruca et ses coéquipiers viennent de battre le LUC à domicile à deux reprises. Pourquoi pas une troisième fois? Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Son attachement à Chênois est aussi indéfectible que cornélien. Ce mercredi, Stepan Abramov ne secondera pas Charly Carreño sur le banc comme il l’a fait lors des deux premiers duels contre le LUC. L’ancien capitaine de Sous-Moulin est forfait: le même soir, il a un match de 2eligue avec la seconde garniture du club, impossible à déplacer. «Popov» ne se défile pas. «Les gars savent très bien ce qu’ils ont à faire, ils n’ont pas besoin de moi, dit-il. C’est sur le terrain que tout se jouera. À eux de laisser fatigue et états d’âme au vestiaire, à eux de prendre leur courage à deux mains. Moi, sur le banc, je ne peux pas faire grand-chose, même pas entrer pour dépanner au service…»

S’il n’est plus au cœur du jeu, Stepan Abramov en reste très proche. Observateur avisé, l’intermittent coach assistant décrypte les schémas tactiques, établit les statistiques à l’ancienne et explore les sentiments qui peuvent survolter ou affecter les joueurs. D’une certaine façon, il les partage aussi. En deux parties, entre l’excellence du premier acte et la déconfiture de Dorigny, l’ascenseur émotionnel l’a fait passer avec eux de l’euphorie à l’hébétude. «Je les ai encouragés, j’ai essayé de leur remonter le moral. Mais mon rôle s’arrête là. C’est Charly le boss, c’est lui qui cause et qui corrige.»

Les rôles ont changé

Que s’est-il donc passé pour qu’une équipe aussi inspirée et performante une semaine auparavant déjoue et subisse autant la loi de son rival lémanique? Peut-on évoquer un excès de confiance? «Non, sûrement pas, rétorque le Genevois. On savait que le LUC allait se présenter devant son public avec le couteau entre les dents. Personne chez nous n’était persuadé de gagner. S’il faut parler d’excès, ce serait plutôt de sérénité. L’équipe aurait dû attaquer ce match avec plus d’entrain et d’agressivité. Pour pouvoir mater les Lausannois, il faut les mettre sous pression. Se reposer sur ses acquis, ce n’est pas suffisant. En fait, c’était un jour sans, comme cela arrive en sport. Une accumulation de petites erreurs qui provoque de gros dégâts à tous les niveaux.»

Stepan Abramov ne juge pas. Il préfère relever les mérites de l’adversaire, son aptitude à redresser son niveau de jeu, à faire bloc. «Pour le LUC, c’était un week-end de la mort. Déjà à l’échauffement, j’ai vu que cela ne rigolait pas. Prével a pris les choses en main. C’est un vrai chef de meute, il montre l’exemple et il galvanise ses troupes. Avec Harksen à la passe, l’équipe vaudoise a mieux su exploiter ses forces. Le lendemain, en dominant Schönenwerd en Coupe, elle a confirmé son rétablissement. Le LUC est redevenu le LUC. Le champion en titre s’est remis dans la peau du favori.»

Malgré la parité (1-1) et l’avantage du terrain, toujours au bénéfice de Chênois, le match de samedi aurait-il changé la face de cette série (best of 5)? «Disons que la pression a changé de camp, répond Stepan Abramov. Il ne faudrait pas qu’elle se transforme en stress, car cela pourrait nous coûter cher. Non, il faut l’évacuer et se remobiliser. À Dorigny, les joueurs étaient plus abasourdis qu’abattus. Ils vont se remettre en question, individuellement, pour le bien collectif. Si un gars comme Ruca, Zeller ou Stojavljevic sort le grand jeu, il tirera tout le groupe vers le haut. Si Robin Rey retrouve son état de grâce à la passe, tout est permis.»

Stepan Abramov croise les doigts. Après une semaine de vacances en Lettonie, loin des parquets lémaniques, il espère retrouver ses copains et son banc en demi-finales des play-off!

Créé: 25.02.2020, 19h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...