Simon Yates règle le sprint des baroudeurs

CyclismeLe Britannique a remporté la première étape pyrénéenne en battant au sprint ses deux compagnons d'échappée.

Simon Yates a battu Pello Bilbao (à dr.) et Gregor Mühlberger .

Simon Yates a battu Pello Bilbao (à dr.) et Gregor Mühlberger . Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 12e étape du Tour de France entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre (209,5 km) a donné un avant-goût pyrénéen au peloton. Un avant-goût sans trop de saveur, comme attendu. Il paraissait en effet clair que le tracé, avec les ascensions des cols de Peyresourde (13,2 km à 7% de moyenne) et de la Houquette d’Ancizan (9,9 km à 7,5%), ne favoriserait pas les escarmouches entre favoris puisque le sommet de la seconde difficulté se trouvait à 30 km de l’arrivée.

Alors les baroudeurs en ont profité, à commencer par le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott), qui a devancé au sprint ses deux compagnons d’échappée, l’Autrichien Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe) et l’Espagnol Pello Bilbao (Astana). Une quinzaine de coureurs, dont le Lucernois Mathias Frank (AG2R La Mondiale) qui a réalisé une belle étape, sont arrivés à un peu plus d’une minute et demie.

Avant un week-end d'enfer

Derrière, les ténors se sont offert une journée «pépère», terminant leur promenade à 9 minutes 35. Un rythme de sénateurs qui a permis au Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) de conserver facilement son maillot jaune un jour supplémentaire. La formation Ineos, aux avant-postes dès l’ascension du col de la Houquette d’Ancizan, a parfaitement contrôlé les opérations, emmenant Geraint Thomas et Egan Bernal, respectivement 2e et 3e au classement général, dans un fauteuil.

Il faut dire que personne n’avait envie de griller trop de cartouche avant le triptyque qui s’annonce: le contre-la-montre individuel de 27,2 km vendredi auteur de Pau, puis deux arrivées au sommet, samedi au légendaire Tourmalet puis dimanche au Prat d’Albis. Voilà qui permettra sans doute d’y voir un peu plus clair quant aux forces en présence sur ce 106e Tour de France.

Créé: 18.07.2019, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.