Servette en passe six au FC Schaffhouse

FootballLes Genevois n'ont pas fait dans le détail en gagnant 6-1. Ils ont désormais huit points d’avance au classement.

Stevanovic a inscrit le 3-0.

Stevanovic a inscrit le 3-0. Image: Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’aura fallu que dix grosses minutes pour que tout soit déjà dit. La supériorité de Servette, les problèmes de Schaffhouse, le potentiel technique des Grenat, l’absence de jeu des Schaffhousois: si tout séparait les deux formations, les Servettiens en ont fait la démonstration immédiatement. Un premier but d’Alphonse d’une belle tête sur un corner de Stevanovic dès la 4e minute, un penalty obtenu par Schalk et transformé par Wüthrich à la 11e: c’est tellement plus facile quand tout est dit dès le début, quand tout est clair et limpide.

Une action d'école

La promenade de santé des Grenat raconte le potentiel d’une équipe qui est plus que jamais favorite à la promotion, avec huit points d’avance au classement désormais. Un Servette FC capable d’imposer son jeu de possession et de le conjuguer avec efficacité, comme lors de cette action d’école de la 34e minute. Après avoir cherché la faille, fixé dans l’axe le 5-3-2 de Schaffhouse, Wüthrich décalait Iapichino qui avait alors le temps d’adresser un centre parfait au deuxième poteau, là où le malin Stevanovic traînait pour conclure en force (3-0).

Bien sûr, le nouveau Schaffhouse façon Seeberger n’est pas un foudre de guerre. Pour tout dire, il était même d’une insigne faiblesse. Mais à l’heure ou Lausanne fait du surplace (nul 0-0 contre Aarau samedi à la Pontaise), le mérite des Grenat aura été de ne pas tomber dans le travers de l’attentisme ou la suffisance.

Comme tout était dit depuis le début, Servette a ensuite déroulé pour aggraver le score. Alphonse, sur un corner de Wüthrich cette fois, faisait valoir à nouveau son sens du timing pour le 4-0. Puis Chagas, qui venait de rentrer, était plaqué par Paulinho pour un deuxième penalty logique que le Brésilien transformait lui-même pour le 5-0. Que s’est dit Routis à ce moment? Qu’il pouvait lui aussi participer à la fête? Quand Barry a centré, il s’est lancé de la tête, déviant dans le but… de Frick. Malchance, bien sûr. Histoire de ne pas terminer sur un autobut, Maccoppi a d’ailleurs mis un terme à la leçon avec un tir qui a fini dans la lucarne pour un 6-1 sans appel.

Tout en main pour concrétiser l'objectif de la promotion

Servette peut maintenant penser à son déplacement à Rapperswil, samedi prochain, en toute quiétude. Totalement rassuré sur sa force de frappe, sur son potentiel, sur son jeu. Même si Schaffhouse aura été un sparring-partner médiocre, le message est clair. À douze journées de la fin, avec la meilleure attaque, la meilleure défense, le meilleur fond de jeu et un moral au beau fixe, les Grenat ont tout en main pour concrétiser l’objectif de la saison, la promotion.

Servette - Schaffhouse 6-1 (3-0)

Stade de Genève, 3712 spectateurs. Arbitre: M. Piccolo.

Buts: 4e Alphonse 1-0; 11e Wüthrich pen. 2-0; 34e Stevanovic 3-0; 58e Alphonse 4-0; 64e Chagas pen. 5-0; 66e autobut Routis 5-1; 84e Maccoppi 6-1.

Servette: Frick; Sauthier, Routis, Rouiller, Iapichino (62e Follonier); Maccoppi; Stevanovic, Wüthtrich, Cognat (78e Imeri); Schalk (62e Chagas), Alphonse (61e Kone).

Schaffhouse: Zbinden; Paulinho (78e Demhasaj), Gonzalves, Mendy, Mevlja, Qollaku; Pugliese (65e Helbling), Del Toro (71e Gül), Tranquilli; Cicek, Sessolo (65e Barry).

Avertissements: 36e Iapichino (jeu dur); 64e Paulinho (antijeu), 86e Demhasaj (jeu dur).

Créé: 10.03.2019, 18h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...