Passer au contenu principal

FootballSi Servette était moins maladroit...

Les Grenat s’inclinent 1-0 à Saint-Gall après avoir raté des montagnes. Gros regrets.

Le Genevois Dennis Iapichino (à g.) face au Saint-Gallois Cedric Itten. Servette a été trop maladroit pour ramener des points du Kybunpark.
Le Genevois Dennis Iapichino (à g.) face au Saint-Gallois Cedric Itten. Servette a été trop maladroit pour ramener des points du Kybunpark.
Keystone

On attendait un match un peu fou avec les deux équipes les plus rafraîchissantes de la ligue. Il a eu lieu. Des occasions de part et d’autres, un Servette qui n’a pas à rougir de sa prestation au contraire. Il peut surtout nourrir des regrets pour cette courte défaite, il méritait au moins le point du nul. Mais pour cela, il aurait fallu se montrer plus efficace devant, sur les quatre ou cinq immenses occasions que les Grenat se sont créées. Il y a aura donc surtout eu ces occasions manquées d’ouvrir le score que les Grenat auront ressassé sur le chemin du retour. Le plan était bien conçu, il fallait vite trouver la verticalité pour déjouer l’intense pressing et prendre Saint-Gall à son propre jeu. Les Grenat l’ont fait à merveille durant dix minutes, au cœur de cette première mi-temps.

D’abord avec cette passe lumineuse de Tasar pour Stevanovic qui filait seul affronter Zigi. Le portier aura le dernier mot. Énorme chance manquée. Stevanovic servait ensuite Kone en retrait, qui dévissait sa reprise. Deuxième balle de but galvaudée. Park, enfin, avait un centre facile pour trouver Kone ou Stevanovic, à nouveau sur une rupture, il n’ajustait qu’un Saint-Gallois. Troisième occasion qui tourne mal.

Frick sauvé par ses poteaux

Cela met en lumière les problèmes de Servette à la finition. Face à ce Saint-Gall qui ne relâche jamais l’étreinte, passer à côté de son sujet au moment d’enfoncer le clou, cela se paie. D’ailleurs, ce n’est pas comme si les Genevois étouffaient les Brodeurs. C’était plutôt le contraire. Un premier poteau avait sauvé Frick à la 25e sur un corner, un second sur un tir de Quintillà. Le troisième aura été rentrant et chargé de regrets pour les Grenat.

Cela faisait cinq bonnes minutes que Park était sur la touche, souffrant de la cuisse. Saint-Gall a sauté sur l’occasion. C’est précisément Hefti, le latéral gauche qui n’avait plus de vis-à-vis qui s’est engouffré dans la brèche pour avancer. Et trouver Itten qui croisait et trouvait le filet avec l’aide du poteau cette fois. Beaucoup de naïveté sur ce but: un changement qui tarde, un flottement coupable sur le flanc gauche en l’absence de Park, un Hefti qui peut avancer de 20 bons mètres face à des Servettiens passifs. Entre les occasions manquées qui précédaient et ce flou pas vraiment artistique à dix durant quelques minutes, bien des regrets grenat, oui.

Après la pause, Servette reste maladroit

Mais c’est aussi le mérite de ces petits hommes verts de récolter les fruits de cette terrible pression qu’ils font peser sur l’adversaire. Jouer si haut suppose une prise de risque, Servette aura su en profiter. Pas jusqu’au bout. À ce petit jeu, c’est Saint-Gall qui éprouve l’adversité plus que le contraire.

Après la pause, même constat. Saint-Gall qui presse, Servette qui part en rupture, quelques fois. Mais toujours si maladroit dans le dernier geste. Tasar avait fait tout juste en débordant sur la gauche pour servir Kone (60e): nouveau raté, seul à dix mètres, d’un buteur qui n’en est pas vraiment un et c’est tout le problème. Idem ou presque pour Kyei. À la 68e, servi idéalement par Stevanovic, Kyei arrive seul et manque son affaire face à Zigi. Impossible de ramener un voire trois points de Saint-Gall dans ces conditions.

Daniel Visentini, Saint-Gall

----------

Saint-Gall – Servette 1–0 (1-0)

Kybunpark, 16'256 spectateurs. Arbitre: M. Piccolo.

But: 38e Itten 1-0.

Saint-Gall: Zigi; Heftim Stergiou, Letard, Fazliji; Görtler, Quintillà, Ruiz; Guillemenot (70e Babic); Demirovic (79e Rüfli), Itten (92e Bakayoko).

Servette: Frick; Sauthier (82e Imeri), Rouiller, Sasso, Iapichino; Stevanoovic, Cespedes, Cognat, Park (40e Kyei); Kone (70e Alves), Tasar.

Avertissements: 9e Kone (jeu dur), 43e Quintillà (antijeu), 72e Sasso (jeu dur), 78e Rouiller (intimidation), 81e Görtler (jeu dur), 81e Cespedes (jeu dur).

Expulsion: 78e Ruiz (geste vengeur sur Sauthier).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.