Servette fait jeu égal avec le champion

FootballPour leur retour en Super League, les Genevois ont réussi l’exploit de tenir en échec YB (1-1). Ils auraient même pu prétendre l’emporter.

Wuethrich, auteur de l'égalisation genevoise à la 31e minute.

Wuethrich, auteur de l'égalisation genevoise à la 31e minute. Image: Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour son grand retour parmi l’élite helvétique, Servette n’a pas manqué de marquer les esprits. Au stade de Suisse, le club genevois a effacé six ans d’absence et de frustration en contraignant YB au match nul. L’exploit «grenat» n’est pas seulement comptable, il est aussi à mettre en relation avec la qualité de jeu proposée.

Après la remise des prix aux plus méritants – dont celui du fair-play à Servette, assorti d’un chèque de 50000 francs -, Servette allait tout de suite être mis au parfum. En connaissant une entame des plus compliquées face au rouleau compresseur bernois. Après un essai sans conséquence signé Hoarau, Sulejmani pouvait déborder et centrer pour Ngamaleu, lequel contrôlait avant de trouver l’ouverture au milieu d’une défense médusée. On jouait depuis 450 secondes et face à l’intensité qu’YB mettait alors dans ses actions, le risque d’assister à un scénario catastrophe pour le néo-promu semblait s’emmancher.

Mais Servette, qui n’a pas abandonné ses généreux desseins en changeant de catégorie, a de la ressource et du jeu. Après avoir terriblement souffert, résisté et évité d’encaisser le 2-0 (sauvetage de Frick devant Nsame), le visiteur «grenat» allait même imposer ses idées et sa belle jouerie. Jusqu’à faire jeu égal avec YB, sinon dominer des Bernois ne s’attendant sans doute pas à une telle qualité d’opposition. Après Sauthier (14e, frappe lointaine), Cognat (19e, ne trouvant pas la cible à la réception d’un impeccable service de Tasar) et Wüthrich (21e, parade de Von Ballmoos), la récompense méritée tombait sous la forme d’une égalisation partie de Frick. Héritant du ballon, Cognat allait remonter tout le terrain sur la gauche avant de décaler d’une splendide passe Wüthrich, dont la finition l’était tout autant. Perdent de sa superbe, YB allait également devoir composer avec la sortie prématurée de Lustenberger, son capitaine, touché dans un choc avec Kone valant à celui-ci un avertissement.

Dans ce rendez-vous des champions, les Genevois auraient même pu regagner les vestiaires en menant au score si Koro Kone n’avait pas manqué son crochet dans les seize mètres bernois, privant le No 18 de l’occasion d’aller affronter seul le gardien (45e). Se hissant à la hauteur de son hôte et inspiré, le visiteur faisait alors mieux que confirmer les qualités ayant fait sa réputation en Challenge League. Au rang des révélations, l’épatant Varol Tasar a souvent mis le feu dans une arrière-garde bernoise inévitablement orpheline de celui qui l’incarnait – le désormais retraité Steve Von Bergen.

En deuxième période, Servette a évolué en contre

Après avoir réussi à effectuer la moitié du chemin sans dommage apparent, Servette allait ensuite davantage subir, logiquement reculer sans trop s’affoler pour mieux s’exprimer en contre. Sur l’un d’eux, amorcé par Stevanovic, Wüthrich décrochait une frappe qui frôlait la lucarne d’un von Ballmoos battu (65e). Puis c’est Kone qui ne parvenait pas à cadrer suffisamment sa reprise (73e). De toute évidence, Young Boys souffrait face aux audaces répétées de l’«autre champion» tant l’on ne voyait pas vraiment la différence.

A l’arrivée, Servette signait l’exploit de la journée inaugurale en tenant tête au double champion de Suisse en titre. Un exploit qui en dit long sur le potentiel du néo-promu de la Praille, qui semble avoir déjà parfaitement digéré le grand saut. Malmené sur sa pelouse dans des proportions que personne n'imaginait sans doute, YB peut en témoigner.

Créé: 21.07.2019, 18h04

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.