Servette gère comme il peut le cas Gonzalez…

FootballLe buteur prodige des M16 grenat est très courtisé. Il s’est absenté ce week-end.

Lorenzo Gonzalez (15 ans) est déjà dans le viseur de plusieurs grands clubs européens.

Lorenzo Gonzalez (15 ans) est déjà dans le viseur de plusieurs grands clubs européens. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une histoire que beaucoup de clubs vivent. L’émergence d’un jeune talent qui, à 15 ans, inscrit but sur but à la tête de l’attaque de son équipe. Forcément, ce joueur est déjà dans le viseur de plusieurs grands clubs. A Servette, il s’appelle Lorenzo Gonzalez, le buteur des M16 grenat, qui joue aussi avec les M18.

Cet été, le Daily Mail faisait état de l’intérêt de Manchester United pour le buteur genevois. Tout en soulignant que le Real Madrid était lui aussi sur les rangs. Une belle reconnaissance pour la formation servettienne. Sauf que rien n’est simple…

Ce week-end, pour la deuxième fois de la saison, Lorenzo Gonzalez a fait savoir à Servette qu’il ne sera pas disponible. Du côté de son père, Alexandre, on s’explique: «Lorenzo a des obligations familiales, c’est tout. Si certaines personnes disent qu’il part faire un test au Real, c’est faux.»

Il n’empêche: pour la direction du SFC, la situation n’est pas aussi limpide et des doutes subsistent. Notamment parce que depuis deux ans déjà, Lorenzo Gonzalez, qui a déjà un agent, refuse de signer un contrat avec Servette. Pour le club, le sentiment est le suivant: il a offert à Gonzalez les meilleures possibilités pour permettre l’éclosion de son talent indéniable, mais Servette se retrouve aujourd’hui démuni devant le refus du joueur de s’engager.

Pour le directeur sportif Alain Studer, c’est compliqué. «J’ai été informé qu’il ne serait pas là ce week-end, explique-t-il. Ce n’est pas la première fois. Nous mettons en place une méthode de fonctionnement qui va s’appliquer à tous nos jeunes à l’avenir. En clair: nous offrons le meilleur pour nos jeunes talents, avec un environnement élite. S’ils ne veulent pas s’engager en signant un contrat avec nous, alors nous les priverons des avantages liés à cette formation élite. Nous n’allons pas virer Lorenzo de Servette. Mais peut-être faudra-t-il se demander s’il doit encore bénéficier du sport-étude, par exemple, étant donné les circonstances. Nous allons encore en parler…»

Servette se fixe une ligne de conduite logique. Espérons que le bons sens prévaudra, afin que le talentueux Lorenzo puisse continuer sa carrière dans de bonnes conditions. Même si Manchester United ou Real Madrid ont de quoi faire tourner bien des têtes…

Créé: 27.11.2015, 20h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.